Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


L'OM peut-il prendre le titre ?


Vainqueurs samedi soir pour la deuxième fois consécutivement de la Coupe de la Ligue, les Olympiens ne courent désormais qu'après un lièvre. Avec l'unique objectif que de l' enfermer dans leur gibecière.


L'OM peut-il prendre le titre ?
L'Olympique de Marseille a désormais son destin entre les mains. Bénéficiaires inattendus du coup de mou des Lillois, les Marseillais, en cas de victoire demain contre Nice, peuvent prendre la tête du championnat. Certes la rencontre contre les "Aiglons" ne s'annonce pas comme une partie de plaisir, vu la situation des Niçois. Mais l'OM n'aura peu-être pas une deuxième chance à six encablures du terme de l'exercice. Et on sait que les Olympiens ne sont jamais aussi forts que lorsqu'ils font la course en tête...

Pas de comparaison avec les aînés.

Ravir deux titres de champion de France à la suite, Marseille ne l'a pas réalisé depuis 20 ans. Sauf qu'à l'époque, les Olympiens balayaient tout sur leur passage. Quand le "rouleau compresseur" se mettait en branle, plus rien ne pouvait l'arrêter. Les seules questions que l'on se posait, était de savoir à quelle heure Papin allait marquer ou combien de torticolis Waddle allait mettre à son défenseur! Aujourd'hui la donne n'est pas la même. Sur et en dehors du terrain. Pas de Tapie en tireur de ficelles. Pas non plus de sorcier belge voué corps et âme à son président. Ni de Bernès en fusible ou bouclier en cas de coups durs et encore moins de génies sur le terrain. Pourtant l'OM peut quand même parvenir à ses fins.

Didier Deschamps, la "gagne" personnifiée.

Car il existe quand même un point commun entre les deux générations. Et pas des moindres puisqu'il s'agit de Didier Deschamps. Il reste le dernier capitaine olympien à avoir soulever des trophées. Il est aujourd'hui l'entraîneur qui a réussi à redonner des titres à l'OM. Et vite. Il est en passe de réussir un deuxième doublé historique!! Et il est habité par une culture de la gagne, proportionnelle à sa haine de la défaite. Et ça la Desche, il sait le transmettre aux joueurs.