Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


L'OM a la tête de chou


Moitié légume pour ce nouveau match nul sur la pelouse de Toulouse (0-0), samedi soir lors de la 10e journée de Ligue 1, et une inhabituelle quatorzième place au classement. Moitié mec pour le 3-0 infligé à Dortmund en Ligue des Champions il y a de cela quelques semaines. Décidément, l'OM nage en plein paradoxe.


L’Homme à tête de chou est un album-concept de Serge Gainsbourg

A l'attention de nos membres les plus jeunes, il est bon de rappeler que l'histoire de cet album-concept est celle d'un quadragénaire qui tombe amoureux d'une shampouineuse délurée. Le narrateur rencontre la jeune fille dans le salon où elle travaille (Chez Max coiffeur pour hommes), l'album décrit les sentiments des amoureux (Ma Lou Marilou) et leurs jeux érotiques (Variations sur Marilou) pour se terminer sur l'assassinat de Marilou par son amant jaloux (Meurtre à l’extincteur, Marilou sous la neige) et la folie de ce dernier qui s'ensuit (Lunatic Asylum). Malgré d'excellents titres, l'album ne connaîtra pas le succès escompté à l'époque (1976) et attendra quelques années pour être réhabilité en étant considéré aujourd'hui comme une œuvre influente du paysage musical français et redécouvert par un public plus jeune.

En effet, trente ans plus tard, Alain Bashung, en héritier légitime, reprend les parties chantées, les enregistre et supervise la réalisation des orchestrations et des musiques additionnelles pour une comédie musicale de Denis Clavaizolle. Restent aujourd’hui le chorégraphe et ses quatorze danseurs quasi dénudés, enivrés de l’amour meurtrier de l’homme à tête de chou pour la shampooineuse délurée. Douze tableaux dansés qui suggèrent la narration poétique de Gainsbourg, prolongent avec une formidable énergie le souffle de Bashung. Timide invétéré, ce dernier reconnaissait que la musique lui avait donné la parole.

Foutebol considère cet album comme un pur chef d’œuvre absolu du pop/rock français et t'en recommande chaudement l'écoute.