Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


L'OL sur ses " Garde "


Attention ! S'imposer sur le score de 3 buts à 1 à domicile lors d'un match aller de coupe d'Europe, ne procure pas nécessairement les garanties suffisantes pour se qualifier...


Ce que je te raconte est tout sauf un scoop. Les exemples pullulent d'équipes n'ayant pu ou su se mettre correctement à l'abri d'une mauvaise surprise, après un tel avantage lors d'une première manche. Non pas que je veuille porter la poisse aux Lyonnais, bien au contraire, mais simplement rappeler que d'encaisser un but à domicile peut s'avérer un handicap insurmontable. On n'en est heureusement pas encore là. Mais il faudra absolument aux joueurs de Rémi Garde, éviter la même entame qu'au match aller.

Quel choix tactique ?

Une chose est sûre, c'est qu'avec le potentiel offensif dont dispose l'Olympique Lyonnais, il serait dommage pour ne pas dire compliqué que de vouloir simplement gérer son avantage. Un but encaissé d'entrée, on se découvre, la fébrilité, le doute s'installent et le contre qui tue et ruine tous les espoirs est vite arrivé. Tout cela, les Lyonnais le savent, et on peut faire confiance à leur longue expérience des compétitions européennes pour éviter ce genre de piège.

Marquer à l'extérieur

Pour cela les coéquipiers de Lisandro auraient une bonne idée s'ils parvenaient à inscrire eux aussi ce fameux but à l'extérieur. Un coup qui les mettraient sûrement à l'abri d'une quelconque déconvenue. A ce titre, on peut penser que le coach Rémi Garde, possesseur aujourd'hui de quelques certitudes, ne dérogera pas à l'habituel schéma offensif de sa formation. On peut donc s'attendre aux compositions suivantes :

Rubin Kazan : Ryzhikov - Ansaldi, Navas, Sharonov (cap.), Kvirkvelia - Noboa, Kislyak, Gökdeniz, Natcho - Dyadyun, Medvedev

Lyon : Lloris - Réveillère, B. Koné, Lovren, Cissokho - Briand, Gonalons, Källström, Bastos - Lisandro (cap.), Gomis