Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


L'OL, meilleur collectif de France ?


Après les départs des « dinosaures » du vestiaire souhaités par J-M.Aulas, les tensions se sont tout de suite apaisées au sein du collectif lyonnais. L'arrivée au milieu de terrain de Steed Malbranque symbolise l'union d'une équipe qui ne concède pratiquement pas de points à domicile. À l'heure de la mode du « Joueur cadre-dépendance », Lyon préfère s'appuyer sur un groupe parmi les plus soudés de Ligue 1.


Steed Malbranque, la pièce maîtresse

Pour organiser et réguler une équipe, il faut un meneur de jeu. Après la désillusion Gourcuff et la blessure de Grenier, Rémi Garde dispose d'un couteau-suisse de 32 ans, Malbranque. Et l'ancien pensionnaire de Premier League a pu apporter un impact qu'on attendait pas forcément de lui sur le collectif lyonnais, distillant des caviars aux attaquants ou se battant à l'anglaise à la récupération du ballon. Un travail d'abattage permanent, récompensé par des passes décisives lumineuses, toujours pour le bien de l'équipe. À tel point que Rémy Vercoutre s'est exprimé à sa place, allant jusqu'à réclamer publiquement sa sélection en Équipe de France. Deschamps semble l'avoir entendu en lui offrant une pré-sélection. C'est aussi ça, l'esprit collectif !

Contre la doctrine « Joueur-dépendance »

Aujourd'hui, il est possible d'affirmer que Lyon ne souffre d'aucune dépendance au sein de son équipe. Les joueurs sont de plus en plus polyvalents et peuvent se compléter. Même si l'absence d'un rouage du onze titulaire serait dommageable, l'entraîneur dispose d'un effectif assez large et complet pour s'en sortir cette année. En dépit de nombreux départs (Lloris, Kallstrom, Ederson, Cris, Cissokho...), le club a su répondre à ce manque en alignant jeunes (Umtiti, Lacazette, Fofana pour ne citer qu'eux) et recrues intéressantes (Malbranque, Bisevac, Monzon). Un recrutement très intelligent de la part de Rémi Garde qui n'a fait qu'améliorer le lien entre les joueurs : Lovren et Bisevac sont devenus très proches, et Malbranque est respecté de tous. Rémy Vercoutre a su insuffler de la confiance à toute l'équipe, et particulièrement à sa défense qui l'attendait au tournant après le départ de Lloris. Par ailleurs, ce n'est pas un hasard si les milieux offensifs sont les joueurs se mettant le plus en valeur dans l'effectif lyonnais d'aujourd'hui. En effet, Grenier, Gourcuff et Malbranque occupent un des postes les plus altruistes du football, au cœur du jeu et donc du collectif de l'OL.

Pour conclure, l'Olympique Lyonnais peut être considéré comme le meilleur collectif de France, même si l'attaque de Valenciennes ou l'équipe de Reims - pour sa combativité - apparaissent également comme des challengers sérieux pour ce titre. Si l'équipe travaille main dans la main pour atteindre l'objectif d'une qualification en C1, elle ne doit pour autant pas oublier que le haut niveau européen exige que des individualités sortent du lot, pour mener l'équipe au plus haut.

Bartolomé Simon