Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


L'Italie remercie 5 gloires nationales



L'Italie remercie 5 gloires nationales
En cette fin de saisons, quelques livres se ferment. L'épopée 2011-2012 touche à sa fin, les derniers rideaux tombent. En Italie, on connaît le champion et ce depuis peu. Mais la fin d'une lutte sans merci entre la Juventus et le Milan n'est pas le seul évènement marquant de cet épilogue. Cinq « Bandiera » comme on dit là-bas, vont quitter le pays...

Un renard né : Filippo Inzaghi
Combien de joueurs peuvent se vanter d'avoir marqué 312 buts dans leur carrière, au plus haut niveau ? 312, dont 25 en équipe nationale... Ses buts, il les a inscrits, telle une machine, dans chacun des clubs qu'il a côtoyés. Au nombre de sept, ils sont tous italiens. De Piacenza à Milan, il a remporté la bagatelle de 14 titres. Son premier : son titre de série B avec son club formateur. Le dernier : la série A avec l'AC Milan. A cette vitrine déà bien remplie, il faut ajouter une coupe du Monde. Car en 2006, il faisait partie du voyage. Auteur d'un but, il a participé au sacre de la Squadra. De Turin à Milan, de Piacenza à Bergame, on dit « Grazie Pippo »

Le guerrier Calabrais : Gennaro Gattuso
Là encore, que l'on soit d'un côté ou de l'autre de l'Italie, on n'a pu qu'apprécier de voir jouer un tel guerrier en équipe nationale. Même si son football n'était dans doute pas celui qu'on montrera dans les écoles, il est impossible de réfuter un tel talent. Hargne et générosité, tels sont les clefs de son succès. En vous passant son histoire, on remercie un champion du monde.

La classe d'un défenseur : Alessandro Nesta
On reproche à Milan d'avoir un effectif vieillissant, hé bien c'est la troisième vielle gloire qui va quitter le club cette saison. Après un attaquant et un milieu de terrain, c'est l'un des grands défenseurs de l'histoire du football qui va quitter le pays, pour découvrir l'Amérique. Il est unanimement reconnu comme l'un des défenseurs italiens les plus élégants et les plus efficaces de tous les temps, ayant représenté son pays avec classe et distinction. Né à Rome, il n'aura connu que deux clubs, qui occupent aujourd'hui son cœur. Les supporters de ces deux clubs le portent dans leur cœur : Lazio de Rome, AC Milan. Son numéro 13, dont vous trouverez la signification sur google, restera dans les anales, tant dans la capitale qu'à milan !

Un buteur dans la fleur de l'âge : Marco Di Vaio
Il est le seul des cinq avoir quitté l'Italie. Combien de pays a-t-il connu ? Trois. La France, l'Espagne, et l'Italie bien sûr, en commençant pas sa capitale. Jeune, il a le choix entre les deux ennemis de la ville. Il choisi la Lazio qu'il supporte depuis tout petit. Ensuite, il vagabondera de villes en villes avant d'atterrir à Parme, là où il explosera. S'en suivra des années de réussite, à Parme, à la Juve puis à Valence. Il quittera Bologne cette année, club dont il est le buteur providentiel. C'est là, depuis 2008, qu'il a marqué le plus de buts.

Un artiste : Alessandro Del Piero
On peut dire qu'un homme a vu clair. Gianni Agnelli, l'a surnommé « Pinturicchio ». Célèbre peintre de la Renaissance, le joueur de la Juventus représente parfaitement sa créativité et sa classe. Dés ses débuts la Juve, il met les supporters à ses pieds. Aujourd'hui, il en est le meilleur buteur de tous les temps. Avec son club, il a tout gagné. Cette saison, il a participé au retour gagnant de la Juventus. Mais malheureusement, il ne semble pas amené à retrouver la scène européenne avec son club de cœur. A moins que... On vous passe les détails, en attendant un long documentaire sur une carrière de fantasque.

www.le-sport-et-moi.net

Brandon Lattuca