Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Khedira avait faim


Très logiquement, l'Allemagne a rejoint le Portugal en demi-finale.


La Grèce sort par la grande porte

Eliminée, la Grèce est restée fidèle à sa réputation. Dominée, elle l'a été et le savait. La tactique était simple pour pouvoir créer la surprise. Profiter à 200% du moindre contre. On ne peut que tirer son chapeau devant la performance de l'équipe dirigée par Fernando Santos. Menée logiquement au score suite à une frappe du capitaine allemand, Philipp Lahm, elle a égalisé par son buteur Yeóryos Samarás sur un ...contre rondement mené. Au delà de l'exploit réalisé, on attendait tous la réaction allemande. Elle n'a pas tardé !

Khedira meilleur des 22

Klose titularisé à la place de Gomez, devait être l'homme providentiel. La solution n'est pourtant pas venue de l'exceptionnel buteur allemand. Schweinsteiger ? Qui préférerait mourir plutôt que de succomber sous le maillot frappé de l'aigle n'a pas été non plus le détonateur attendu, même s'il a dû sûrement perdre quatre kilos sous les 15 kilomètres accomplis durant la rencontre. Non, la solution est sortie du pied (tibia ?) droit de son compère du milieu de terrain, Sami Khédira. Au four et au moulin, atteignant un niveau de jeu plus vu depuis la coupe du monde 2010, c'est lui qui a redonné l'avantage aux siens seulement six minutes après l'égalisation grècque. Le plus dur était fait. La suite on la connait...