Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Jour de repos n° 2


Aujourd'hui j'ai réalisé un rêve mais un truc tout bête hein.


J'ai descendu l'échelle qui longeait ce parapet d'un autre temps et où le sel marin n'avait de cesse d'y laisser des traces. Bien que brinquebalant et posée à cet endroit plus par nécessité que par coutume, je me suis alors retrouvé cinq mètres plus bas, les pieds dans le sable. L'air y était plus iodé, le public très très peu nombreux mais il y avait l'essentiel : deux noix de coco de chaque côté, équidistantes chacune d'environ deux mètres. Le football du Brésil c'était donc ça, des noix de coco pour les poteaux des buts et une échelle pour se grandir socialement. J'ai posé mon sac, fait un signe de la tête pour intégrer l'équipe des caleçons clairs et me voilà dans l'arène au milieu de joueurs de tous âges. L'âme du jogo bonito c'est d'abord ça : prendre sa place au milieu des autres. Presque pas un regard de la part de mes partenaires juste un signe avec le pouce levé ; bienvenue à bord l'ami ! J'ai donc réalisé mon rêve en jouant au football sur une plage du Brésil. C'est aussi ça ma Coupe du Monde.

José Carlin - Foutebol Commons
José Carlin - Foutebol Commons