Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Joey Barton : "Je veux vraiment jouer à l'OM"


L'Anglais est monté illico dans un taxi et a rejoint le centre d'entraînement Robert-Louis Dreyfus dans l'attente de la finalisation de son transfert.
Après avoir annoncé son arrivée sur son compte Twitter en fin de matinée, Joey Barton est arrivé à 14h21 à Marignane, à l'aviation générale, à bord d'un vol privé. Il a répondu à quelques questions, avec simplicité et un large sourire.


Joey Barton : "Je veux vraiment jouer à l'OM"
Vous avez déclaré vouloir jouer à l'OM...
Joey Barton : Tout le monde le sait, je veux venir ici. Je suis venu visiter le terrain et le club. Il y a quelques formalités à régler. Queens Park Rangers et l'OM peuvent arriver à un accord. Je l’espère.

Votre transfert n’est pas encore certain ?
J.B. : Je ne sais pas. Je veux vraiment jouer dans ce club, je pense que c’est le club parfait pour moi en ce moment. Les détails du contrat sont décidés par les dirigeants des deux clubs. Je veux simplement jouer au football. Ici, c’est l’endroit idéal pour moi.

Que connaissez-vous de Marseille ?
J.B. : Je sais que Marseille est un grand club européen. En Angleterre, on regarde beaucoup de football et je connais l’importance de ce club. Beaucoup d’équipes anglaises ont rencontré l'OM au stade Vélodrome. C’est une grosse ambiance, avec 50 000 supporters. Les footballeurs adorent. Nous aimons jouer de grands matches dans une grande ambiance.

Vous êtes encore suspendu pour neuf rencontres. Cela peut-il être un frein à votre transfert ?
J.B. : C’est une question pour les dirigeants marseillais. Ils connaissent ma suspension. Je ne pense pas qu’elle s’appliquera en Europa League donc j’espère que l'OM fera un bon résultat demain contre le Sheriff Tiraspol. Je pourrai alors jouer quelques matches en Ligue Europe. Il y a toujours quelques obstacles mais je suis venu ici pour visiter le centre d’entraînement, rencontrer peut-être les supporters et sentir la ville. Pour un joueur comme moi, c’est important de me sentir bien. Je suis un fan de foot et les gens avec lesquels j’ai discuté, Habib Beye, Hatem Ben Arfa, Adel Taarabt, m’ont dit que c’était un endroit pour moi. Ce club m’ira parfaitement. J'espère que le transfert se concrétisera, mais c’est aux clubs d’en discuter.

Est-ce la première fois que vous venez à Marseille ?
J.B. : Oui. Je suis déjà venu à Cannes plusieurs fois car ce n’est pas loin de l’Angleterre. C’est la première fois que je viens ici pour voir la ville, le port. Je suis natif de Liverpool, une ville côtière, avec un grand port. Il y a beaucoup de ressemblances entre les deux. A Liverpool, le foot c’est la vie. Quand l’équipe gagne, la ville est heureuse. C’est la même chose à Marseille. Pour moi, c’est normal. Beaucoup de joueurs ne comprennent pas cette passion mais moi, c’est pour cela que je joue au foot.



L'Anglais est ensuite monté dans un taxi et a rejoint le centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus dans l'attente de la finalisation de son transfert. Celui-ci reste toujours lié à l'avancée des négociations entre Queen's'Park Ranger et l'OM concernant Stéphane Mbia.

Élie Baup a confirmé que Joey Barton était actuellement "dans les murs" du centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus pour négocier son contrat. "Mais rien n'est encore fait", assure l'entraîneur olympien. Il s'est néanmoins réjoui de l'engouement du milieu de terrain anglais à l'idée de porter les couleurs de l'OM : "Ça fait du bien de voir que même les joueurs d'outre-Manche s'intéressent à notre club".

Le coach à la casquette n'a pas souhaité alimenter la polémique concernant le caractère sulfureux du joueur et s'est contenté d'évoquer ses qualités de footballeur : "Barton, c'est "box to box", explique-t-il. Il court d'une surface à l'autre, il a une grosse activité sur le terrain, de bonnes qualités de récupération... C'est un milieu qui permet de jouer haut sur le terrain".

http://www.laprovence.com





Fred Burgat