Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Isabelle Ithurburu


"Mon père est basque, ma mère bigourdane. Bref, un pur produit du sud-ouest."



Que fais-tu aujourd'hui ?

"Je suis journaliste sportive chez Canal. Je présente Samedi Sport chaque samedi après-midi sur Canal+. Premier League, Top14, Intérieur Sport : 4 heures riches en émotion ! En parallèle, je coprésente le Grand Forum sur Infosport+ les mercredi et jeudi, de 18h à 20h."




Avant ?

- "J'ai démarré sur Canal+ en février 2009. Jusque-là, je travaillais dans l'export. J'ai fait des études de commerce international, et je suis partie travailler plusieurs mois en Espagne puis en Angleterre, j'avais ce qu'on appelle "la bougeotte"...




Origines ?

- "Je suis née à Pau, dans le Béarn, et j'y ai vécu jusqu'à mes 20 ans environ. Mon père est basque, ma mère bigourdane. Bref, un pur produit du sud-ouest."



Meilleur souvenir de foutebol ?

- "Vu que je ne supporte pas un club en particulier, mon meilleur souvenir reste la finale de la Coupe du Monde 1998, j'avais 16 ans, et j'étais en vacances sur la côte landaise. Je me souviens surtout que la nuit a été courte..."



Pire ?

- "Janvier 2010. L'attaque du bus de la sélection du Togo en Angola, lors de la Coupe d'Afrique des Nations. J'étais à l'antenne en direct au moment du drame, avec Cyril Bougaux, sur Infosport+. Nous avons été les premiers à recueillir les témoignages des joueurs sur place, à chaud, en pleine panique. Sur un plan professionnel, ça m'a beaucoup appris. Mais sur un plan personnel, ça reste un terrible un souvenir..."



Jeune, tu étais sportive ?

- "Pas vraiment. J'ai fait de la danse (je vous promets que c'est quand même physique), mais pas de sport individuel ou collectif."



Branchée musique ?

- "Énormément ! J'ai chanté dans un orchestre en parallèle de mes études dans le sud-ouest. La musique fait partie de ma vie, même si aujourd'hui je n'ai plus beaucoup de temps à lui consacrer. Je suis issue d'une famille de musiciens. Mes gouts sont assez larges, pas de style de musique en particulier. En fait, j'aime qu'une chanson me provoque une émotion, ça peut donc aller de la variété française au rap, en passant par la musique électro."



Ciné ?

- "J'aime bien, mais je ne suis pas une experte ! Comme pour la musique, je ne suis pas difficile. J'ai beau aimer les films d'auteur, je suis tout aussi fan des comédies potaches style Mary à Tout Prix. "



Une équipe favorite ?

- "Le foot, ce n'est pas trop le sport roi dans ma région. Chez nous, on est plutôt rugby, basket et hand. Du coup, je n'ai jamais eu de "club de cœur". Depuis que je vis sur Paris, je vais régulièrement au Parc voir jouer le PSG. Sans être une grande supportrice, j'ai fini par me prendre au jeu. J'entends que certains sont nostalgiques de l'ambiance passée, moi j'ai découvert le Parc après le plan Leproux, et je me retrouve tout à fait dans cette ambiance bon enfant. "



Comment vois-tu l'équipe de France au prochain Euro ?

- "Laurent Blanc a du démarrer son mandat avec une équipe blessée, qui sortait d'un épisode que nous voulons tous oublier. Et petit à petit, on sent que ça prend forme. Sans être flamboyants, les Bleus retrouvent de la solidité. Le dernier match -certes amical- face à l'Allemagne est plein de promesses. Je vois bien l'équipe de France bousculer les plus grands, mais pas forcément régaler en terme de jeu."



Un message aux habitants de la planète Foutebol ?

- "Qu'ils continuent de suivre le "Foutebol" sur Canal, ils ne vont pas être déçus... On leur réserve pas mal de nouveautés dès la rentrée prochaine... En attendant, on a une très belle saison à finir, donc je vous dis à samedi !"