Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Il n' y a pas de Hazard


En perte de vitesse depuis quelques temps en championnat, le LOSC n'a pas raté l'occasion de se qualifier hier soir pour la finale de la Coupe de France.


Rudi Garcia avait prévenu : " Oui, une finale de Coupe de France peut intéresser un leader du championnat."

Les Lillois par cette victoire à Nice, ont prouvé si besoin était, qu'ils étaient de vrais compétiteurs. Pas de calculs savants ou de quelconque turnover, le technicien lillois a aligné son équipe type.En préservant tout de même Hazard et Sow. On a comme cela pu vérifier que De Melo et Obraniak étaient plus que des remplaçants de luxe. La profondeur d'un banc fait souvent la différence dit-on. Le malheur des uns faisant souvent le bonheur des autres, c'est la sortie prématurée de Balmont sur blessure, qui a précipité l'entrée du jeune prodige belge. Qui débloquera la situation juste avant la pause. Gervinho doublant la mise dès l'entame de la seconde période, la messe était dite plus vite que prévu.

Le SCO en outsider

Dans la seconde demi-finale de ce soir, inutile de comparer les palmarès en Coupe de France des deux protagonistes. Si les Angevins tenteront de se qualifier pour leur deuxième finale en...54 ans, les Parisiens peuvent en cas de victoire accrocher leur 12ème finale depuis 1982 ! Pas photo on vous disait. Sauf que Dame Coupe a le pouvoir de transformer le Petit Poucet en ogre ou David en Goliath...

La surprise de Mourinho

En Espagne on assistera ce soir au deuxième des quatre Clasicos prévus en un mois. Que nous réserve Mourinho, sous le feu des critiques notamment celles d'Alfredo Di Stefano (himself) ? Le technicien reste coi, se contentant de répondre à ses détracteurs qu'il reste le seul à décider. Et que si les matchs ne se ressembleront pas, sa tactique demeurera identique! On en doute...

Outre Channel, MU trébuche

L'occasion était belle pour les joueurs de sir Alex Ferguson de prendre une avance sur ses poursuivants quasi définitive. Au lendemain du faux pas d'Arsenal contre Liverpool, Rooney et consort n'ont pu faire mieux que 0-0 devant Newcastle. Ce qui laisse les Gunners à sept points...avec un match de plus à jouer.

Une finale milanaise ?

De l'autre côté des Alpes, se disputait hier soir la première demi-finale de la coupe d'Italie. L'occasion pour un Inter moribond de se refaire la cerise. Un but de Stankovic sur la pelouse de la Roma permet aux joueurs de Leonardo de prendre une sérieuse option avant le match retour. Dans l'autre confrontation, le Milan AC recevra ce soir Palerme. Si la finale était une escalope, on se doute du goût qu'elle pourrait avoir...