Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Ibrahimović Zlatan


29 ans / 1,93 m / Attaquant au AC Milan / International Suédois


Comme son nom ne l’indique pas, Ibrahimović est suédois. Enfant d’immigré d'origine bosniaque par son père et croate par sa mère, il est né dans la banlieue de Malmö.

Voilà, un avant-centre athlétique et véloce, doté d’une technique remarquable pour un joueur de ce gabarit. Son jeu imprévisible et fantasque lui a valu d’être surnommé « Ibracadabra ». Indubitablement, il s’agit d’un joueur exceptionnel.

Zlatan est l’un des très rares joueurs à avoir gagné chaque année le championnat dans lequel il a évolué depuis 2004 avec respectivement l'Ajax (2004), la Juventus (2005 et 2006), l'Inter de Milan (2007, 2008 et 2009), le FC Barcelone (2010) et l'AC Milan (2011).

Outre ses formidables qualités footballistiques, on peut dire de Zlatan qu’il a beaucoup de personnalité (euphémisme pour dire qu’il est franchement casse couille). Il a eu maille à partir avec de multiples coéquipiers et entraîneurs. Je sais, par une indiscrétion (et là, on voit ce que c’est le vrai journalisme d’investigation), que l’inscription « Only God can judge » (seul Dieu peut me juger) est tatouée sur son torse. Outre sa dévotion pour la religion cela indique le caractère quelque peu indocile de ce grand garçon.


En fait, ce qui m’horripile au plus au point c’est sa suffisance.

La terre a bien du mal à le porter. Le menton relevé, le torse bombé, Ibra porte haut. Le fier Viking a une très grande estime de lui-même, il se trouve irrésistible. A n’en point douter Zlatan a une énorme considération pour le joueur Ibrahimović. Il est son footballeur préféré. Même le très vaniteux Cristiano Ronaldo apparait humble et modeste comparé à lui.

Dans le souci de séduire le public des professeurs de français dont notre bureau des statistiques me dit qu’il est sous représenté parmi les abonnés de Foutebol.com, je dirai bien volontiers que Zlatan est « fier comme Artaban ». Il faut savoir qu’Artaban était le nom d'un héro de "Cléopâtre", roman en 13 volumes de Gautier de la Calprenède, publié de 1647 à 1658. Ouvrage remarquable que j’ai lu une demi douzaine de fois avec un bonheur inouï et que je ne saurai trop vous conseiller.

Et pour ceux qui n’ont pas d’affinité avec la littérature on peut dire – dans un souci de vulgarisation – que Ibrahimović ne se prend pas pour de la merde.

Au risque de paraître un tantinet pervers, je me demande quand même si, installé dans le fauteuil de son dentiste, la roulette stridente farfouillant sa grande gueule, Zlatan conserve cet air arrogant.

TITUS