Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Gillot empêtré ?


Suite à l'excellent travail réalisé à Lens puis à Sochaux, Francis Gillot poursuit sa logique de progression aux Girondins de Bordeaux...


© Paul Maguire - Fotolia.com
© Paul Maguire - Fotolia.com
Mais avec quel matos ? Le moins que l'on puisse dire c'est que le nouvel entraîneur bordelais risque d'avoir plus de pain sur la planche que prévu. Aux départs déjà officialisés de Fernando, Ramé, Ducasse,Lasne, Saunier et Sanchez, il risque de perdre également son capitaine Alou Diarra et Benoît Trémoulinas.Tout sauf des seconds couteaux!! Et voilà qu'on apprend que Jaroslav Plasil est courtisé par Lille et Lyon. Deux clubs qui vont disputer la Ligue des Champions, ce qui est pour le moins attractif pour l'international tchèque de 29 ans. Ces départs, s'ils devaient se confirmer, ne sont pour l'instant compensés que par l'arrivée de Nicolas Maurice-Belay !! On doute quand même que les dirigeants girondins restent aussi mous sur le marché des transferts.

Le faiseur de miracles

Francis Gillot, dont la compétence n'a d'égal que sa discrétion, sera moins gâté que ses illustres prédécesseurs en terme de moyens humains. D'un autre côté, il n'a jamais eu non plus une pléiade de stars à diriger. Là, se cache peut-être la stratégie des dirigeants, préférant miser sur le moyen terme et le travail en profondeur. Laisser du temps à Gillot pour remettre le navire girondin à flot. La tâche s'annonce ardue. Pas suffisamment cependant pour décourager un technicien, qui a su surmonter d'autres épreuves. Et qui ne s'est jamais montré aussi performant que devant la difficulté.

Frustration ou confirmation ?

Reste à savoir quelles ont été les exigences de Gillot lors de sa signature, et les promesses de ses dirigeants. Disposer d'un effectif "classique" lorsqu'on dirige un club champion de France il y a seulement trois saisons, constitue une anomalie en soi. En faisant appel à un entraîneur qui a le double avantage de se positionner comme une valeur sûre et présenter un rapport qualité-prix avantageux, on sent le désir de Jean-Louis Triaud de mettre fin à deux saisons exsangues de coupe d'Europe. Il lui reste maintenant à finir son marché...