Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


France - USA vu des tribunes


Foutebol vous fait vivre tous les lundis l'affiche du dimanche vue des tribunes par la voix des supporters. Aujourd'hui, exceptionnellement, la rencontre de vendredi soir entre l'équipe de France et les Etats-Unis.


Pas de quoi enflammer un Stade de France vendredi soir vu la piètre prestation des 22 acteurs. Pourtant, dans le virage nord tribune basse, 80 membres du groupe de supporters les Irrésistibles Français, ont donné de la voix durant 90 minutes pour réchauffer une atmosphère bien froide. " Le Stade de France n'est déjà pas un stade facile à chauffer, nous confie Fabien Bonnel. Alors quand en plus le temps et le spectacle proposé ne s'y prêtent pas..." Irrésistible depuis 2002, date officieuse de création du groupe (la date officielle restant le 10/10/2010), Fabien avoue préférer encourager les Bleus en déplacement.

Ni jeu ni enjeu

Dans cette confrontation qui n'avait d'affiche que le nom, papelitos, étandards et drapeau tricolore étaient quand même de sortie. " Mais en amical, ça reste un peu léger en terme d'animation." Surtout que ce ne sont pas les quelques supporters yankees déployés aux quatre coins du SDF qui allaient assurer le répondant. Les States ont su européaniser leur Soccer et ont gravi plusieurs échelons dans la hiérarchie, depuis le cruel 0-6 infligé par les Français lors du premier affrontement le 2 mai 1979 à East Rutherford, mais restent encore timides en terme d'engouement." L'ambiance était à l'image du match. Triste, froide, mais malheureusement habituelle au stade de France, regrette Fabien. "

Seul le but de Rémy...

Comme l'équipe de France a attendu plus d'une heure pour marquer, les tribunes sont restées silencieuses un long moment. " Seul le but de Rémy a provoqué une logique explosion. Comme partout et à chaque fois, il faut des buts pour attiser la flamme. Plus particulièrement au SDF". Mais ce ne fut qu'un feu de paille. " La fin de la rencontre ne provoquant aucun remous supplémentaire... Rendez-vous désormais mardi soir pour accueillir nos voisins Belges, qui devraient pouvoir placer les Français devant leurs limites. Et déplacer un contingent de supporters qui seront les bienvenus dans les travées de Saint-Denis.