Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


France-Espagne #revuedeweb


Petite revue de web pour ZE big match #Euro2012 #AllezlesBleus


Euro 2012. Espagne-France : le plus grand de tous les défis | Le Parisien
"Les Bleus vont courir, les Bleus vont souffrir mais ce souffle nouveau, un peu de courage et un ou deux bons contres peuvent permettre d’éradiquer l’hégémonie du football espagnol sur la scène mondiale. C’est un rêve qui aurait commencé comme un espoir. Une qualification en quart, c’est comme un incendie, on ne sait jamais vraiment quand ça s’arrête."

Benzema, maintenant ou jamais | L'Express
"C'est l'un des plus dangereux du monde, c'est pour cela qu'il joue au Real Madrid, fait valoir le gardien du FC Barcelone Victor Valdes. Il est très précis pour conclure les actions et possède une rapidité redoutable, tant dans le débordement que dans le dernier geste". Sauf que Karim Benzema n'a rien montré de tout ça en trois matches à l'Euro."

Les Français n'ont jamais perdu contre l'Espagne en compétition officielle | Europe 1
"Si les Français sont loin d'être favoris face à l'Espagne pour le quart de finale de l'Euro, samedi (20h45) à Donetsk, les hommes de Laurent Blanc peuvent se raccrocher à l'Histoire. En six rencontres dans une compétition officielle, les Bleus n'ont jamais perdu face à la Roja (cinq victoires et un match nul). Pour essayer d'y croire, cocorico oblige, Europe1.fr vous fait revivre les beaux moments pour le foot français."

Euro 2012 : Blanc assure qu'il y a "un coup à jouer" contre l'Espagne | Le Monde
"Quant à Karim Benzema, dont le compteur reste vierge jusqu'ici, Laurent Blanc en espère "un grand match". "Mais il ne faut pas qu'il n'y ait que Karim, a martelé Laurent Blanc. C'est ça qu'il faut comprendre. On a vu contre la Suède [défaite 2-0] qu'à un moment donné cette équipe, collectivement, était meilleure que nous, c'est ça qui était difficile à accepter pour les gens, comme pour nous, staff technique, et pour les joueurs."

France - Espagne, intox et compliments | Le Nouvel Obs
"Si le jeu collectif espagnol des Xavi, Iniesta, Silva, est souvent, et à juste titre encensé, on oublie souvent que la Roja s'appuie sur trois gardiens de buts parmi les meilleurs du monde : le titulaire Iker Casillas (Real Madrid) bien sûr, mais aussi Pepe Reina (Liverpool) et Victor Valdès (FC Barcelone)."




Jean-Christophe Gilbert