Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


France-Chili con carne : 1-1


Histoire de faire un titre un petit peu olé-olé, j'ai le plaisir de t'apprendre, ami lecteur, que le Chili con carne n'est pas d'origine mexicaine mais texane. Le pourquoi est en fin d'article.


On a bien vu, au moment des hymnes, un Lolo Blanc oun poquito ému

Normal. L'enfant de la butte de la Paillade, de retour dans sa ville d’adoption (formé dès l'âge de 15 ans) à la tête de l’équipe de France. Pas mal.

Pour faire court : grooooosse prestation de notre ami Karim Benzema, décidément en grande forme, et dans tous les bons coups (ce numéro 10 sous le maillot Bleu - pas toujours facile à porter - lui va très bien). Puissant, disponible, inspiré, Karim a prouvé que ses huit buts en sept matches de préparation étaient loin d’être un hasard. Avec un peu plus de réussite, il aurait d’ailleurs pu claquer.

Loïc Rémy - sujet de bien des polémiques au sein de la rédaction - a confirmé son assez bon début de saison avec l’OM. Drôle de joueur, décidément. Accumulation de dribbles ratés et de mauvais choix comme ce deux contre un vendangé par égoïsme (13e). Mais bon, sa tête est au fond et les Bleus ne croulent plus sous les bons avant-centres. A suivre.

Marvin Martin confirme et ça c'est une bonne nouvelle. Rapide, simple, efficace. Le tout avec une grande humilité, ce dont certains feraient bien de s'inspirer. Samir Nasri par exemple. "Il doit faire mieux parce qu'il a des capacités pour faire mieux. On lui fait confiance, il doit nous rendre cette confiance", a précisé Lolo dans sa conf d'aftermatch. Question : et si Samir Nasri était tout simplement con comme un âne ?


Sagna commence à bien faire !

Bacary Sagna - sujet de bien des polémiques au sein de la rédaction (euphémisme-je) - a raté one more time son match. Relances approximatives, techniquement à l'ouest, physiquement en brioche, bref, Bacary commence à nous gonfler (Cf. Samir Nasri plus haut). De l'autre côté Gaël Clichy est mieux, mais guère plus brillant. Hugo Lloris, un peu fébrile, devrait travailler ses relances au pied.

Satisfaction de la doublette Kaboul-Abidal malgré un manque d’automatismes évident. Juste devant, M'Vila s'impose de plus en plus clairement titulaire indiscutable. Des réglages à peaufiner derrière, donc, maiiiis bon, avec Lolo Blanc aux manettes, s'il y a un truc qui ne nous inquiète pas trop, au final, c'est bien le secteur défensif des Bleus.

Tout ça pour dire que face à la onzième nation mondiale - quand même - nos amis les Bleus ont eu le mérite de porter leur série d’invincibilité à onze matches. Bon, très bon, pour la confiance.


Ah oui, au fait : un dictionnaire mexicain de 1959 donne la définition suivante pour le chili con carne

Detestable food passing itself off as Mexican, sold in the U.S. from Texas to New York. Qu'on peut traduire par « nourriture détestable qui tente de se faire passer pour mexicaine. En vente du Texas jusqu'à New York ».