Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Fabien Lévêque


11 questions à Fabien Lévêque, journaliste-reporter France Télévisions for Foutebol by Val Texier


Fabien Lévêque

Que fais-tu aujourd’hui, ici et maintenant ?

Fabien Lévêque
Je reviens juste de chez Emmanuel Petit. Je suis allé l'interviewer ce matin sur les éventuelles sanctions contre Nasri and Co. Il est complètement écœuré de cette équipe de France. Les Bleus n'ont pas fini de payer à ses yeux. C'est un mec à fleur de peau et je peux te dire qu'il est particulièrement remonté.

Commenter, vivre un match en live, quelles sensations ?

Fabien Lévêque
C'est unique ! Il y a une forme d'adrénaline avant chaque direct; c'est un rêve de gosse pour moi de me retrouver là à commenter des matchs en direct. C'est fantastique de pouvoir faire vivre des grands événements à des millions de personnes. Cette année, j'ai commenté ma 8e finale de Coupe au Stade de France (Coupe de la Ligue+Coupe de France), c'est un régal à chaque fois. Je suis un privilégié. Je n'ai même pas l'impression de bosser, que du plaisir !

Ton plus grand souvenir en tant que commentateur ?

Fabien Lévêque
Tu vas être surpris, c'est la demi-finale de Coupe de France Quevilly-Rennes que j'ai commentée en avril dernier. Un scénario de dingue, comme on les aime, avec le Petit Poucet qui mange le gros, dans un stade d'Ornano en ébullition. En plus, je me suis attaché à ces joueurs amateurs, tellement éloignés du star-system, et leur coach Régis Brouard : un super entraîneur, un super mec qui mérite d'avoir sa chance dans un club de haut niveau.

Tu es omniprésent sur les réseaux sociaux, c’est important ?

Fabien Lévêque
Non, pas particulièrement. Mais c'est la tendance du moment. Facebook, puis désormais Twitter, c'est une façon aussi de partager notre quotidien sur les terrains. Histoire de partager quelques coulisses de notre métier qui fascine beaucoup de gens.

Cap ou pas cap de mettre un t-shirt Foutebol au sport avec photo à l’appui ?

Fabien Lévêque
Je porte uniquement des Marcels… Non je déconne. (rire)

Entre nous, Xavier Gravelaine il est cool ?

Fabien Lévêque
Un vrai bon mec. Je te le confirme et il va me manquer à la rentrée. Ça faisait 4 ans que l'on commentait ensemble, on avait nos petites habitudes. Place maintenant à Jérôme Alonzo qui est tout aussi bon esprit. Ça devrait le faire.

Ton couple a résisté à cette avalanche de matchs ?

Fabien Lévêque
C'est du solide. Mais c'est vrai que je suis toujours sur la route, rarement posé à la maison. Heureusement, Madame est compréhensive et accepte que je vive pleinement ma passion. Mais attention : le taux de divorce est énorme à la rédaction des sports !

Quel maillot porterais-tu sur la plage de Monsieur Hulot ? ( St Nazaire )

Fabien Lévêque
Le maillot Canari du FC Nantes version Coco Suaudeau. J'allais voir tous les matchs à la Beaujoire, avec à chaque fois le tarif maison : 3-0 à domicile ! C'était magique. J'ai été bercé par ce jeu à la nantaise, à une touche de balle, avec Pedros, Loko, Ouédec, Karembeu, NDoram… C'était la belle époque. Quel gâchis de voir ce club se morfondre maintenant en Ligue2…

Un prono pour la finale de l’Euro ?

Fabien Lévêque
Je sens bien l'Allemagne. Joachim Low est un super entraîneur, et un super meneur d'hommes. Pas d'écart de conduite sous ses ordres et un jeu loin des stéréotypes allemands. Fini le jeu un peu "bourrin", la Mannschaft déroule un jeu super fluide, en mouvement, et c'est impressionnant. Le foot allemand avait touché le fond en 1998, ils ont su se remettre en question et ont parfaitement réussi à intégrer les nouvelles générations. Contrairement à nous…

Ton avis sur l’Euro des Bleus ?

Fabien Lévêque
L'étrange impression qu'on nous a jeté de la poudre aux yeux pendant deux ans. Sur le terrain, le talent, on l'a. Le problème, c'est l'état d'esprit. Trop de joueurs jouent pour leur pomme, sont dans une projection individuelle. Ce maillot Bleu devrait être sacralisé. Au lieu de ça, certains le salissent par leur comportement. J'ai peur que le fossé se creuse de plus en plus avec le public…

Une exclu Foutebol ?

Dimanche soir, je suis en vacances ! On se revoit le 25 juillet à Glasgow pour l'entrée en lice des Bleues aux Jeux Olympiques !

Fabien Lévêque - Merci à Fanta Traore  - France Télévisions
Fabien Lévêque - Merci à Fanta Traore - France Télévisions

Valentin Texier