Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


FOOT-CDM 2014 / Un nul qui arrange tout le monde


A l’occasion des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 dans la zone AMSUD, l’Argentine recevait la Colombie dans son Monumental pour le choc du week-end. Le match aura tenu toutes ses promesses pendant une mi-temps avant de s’éteindre au fil du temps. Au final, les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge qui fait les affaires des deux camps.


FOOT-CDM 2014 / Un nul qui arrange tout le monde
Du rythme, des occasions et des cartons, beaucoup de cartons

Au coup d’envoi, la composition de l’Argentine est plutôt surprenante puisque l’on retrouve Lionel Messi sur le banc. Le joueur du barça a été jugé trop juste pour pouvoir disputer l’intégralité de la rencontre et c’est donc Walter Montillo qui le remplace dans l’attaque de l’Albiceleste pour accompagner Agüero, Higuain et Di Maria. Côté colombien, les deux futurs monégasques James Rodriguez et Radamel Falcao sont titulaires. On s’attendait à un gros match, on ne va pas être déçu. Un premier centre de Zabaleta va mettre le feu une première fois, puis c’est Higuain – parfaitement lancé en profondeur par son coéquipier au Real Madrid, Di Maria – qui va mettre à contribution Ospina. Seul face au gardien niçois, l’attaquant argentin ne pousse pas suffisamment le ballon et se fait chiper ce dernier par le gardien colombien. La Colombie, toujours très offensive, va s’offrir une belle occasion avec une tête de Falcao à cinq mètres du but mais chose rare, le buteur prolifique va se rater totalement. Mais le futur monégasque peut se rassurer, il y a pire que lui niveau raté. Sur un coup franc argentin, Sanchez cafouille dans sa surface et offre le ballon à Higuain, seul à moins de cinq mètres du but. L’attaquant argentin tire en plein sur Ospina. Le ballon revient sur Fernandez mais le défenseur va lui aussi tomber sur le portier colombien.

C’est alors que le tournant de cette première mi-temps va avoir lieu. Lancé en profondeur, Higuain est trop court et Ospina peut s’emparer du ballon tranquillement. Sauf que l’attaquant du Real Madrid va avoir la mauvaise idée de laisser trainer son pied sur la jambe du niçois. Un geste qui ne plait pas à Zapata qui va faire la justice en donnant un petit coup de pied à Higuain dans la foulée. L’arbitre vénézuélien de la partie a tout vu et a apparemment la main leste : les deux joueurs se prennent un carton rouge et sont exclus logiquement. A ces deux cartons, il faut aussi rajouter quatre cartons jaunes. Un joli total. Après cette double exclusion, le rythme va baisser et il n’y aura plus vraiment d’occasions. Par contre, il y aura une très mauvaise nouvelle pour Monaco puisque James Rodriguez, recruté 45 millions d’euros la semaine dernière, a dû laisser sa place à Cuadrado au bout de 35 minutes. Certainement un claquage. Du côté du rocher, on va prier pour que ce ne soit pas trop grave évidemment.



Pas de rythme, pas d’occasions, mais toujours des cartons

Pour débuter la seconde période, le coach argentin de la Colombie, José Pekerman, va clairement montrer les ambitions de sa sélection. En remplaçant le buteur Jackson Martinez par le défenseur central Perea, on voit que bien défendre sera la priorité colombienne. Et c’est vraiment ce qu’il va se passer durant les 45 minutes suivantes. La Colombie va le plus souvent rester dans sa moitié de terrain et essayer de lancer des contres mais devant, Falcao sera trop esseulé et ne pourra montrer ce qu’il sait faire. Les colombiens ne se procureront pas une seule occasion en deuxième mi-temps.

De son côté, l’Argentine se montre totalement impuissante et l’entrée de Messi à l’heure de jeu ne va pas changer grand-chose. A l’exception d’un centre dévié par Perea mais repoussé d’un super reflexe par Ospina, ce sera le néant aussi au niveau des occasions. Mais comme on l’aime en Amérique du Sud, l’arbitrage va faire débat et pimenter la partie. En effet, à un quart d’heure de la fin, Agüero se fait refuser un but injustement pour un hors-jeu inexistant. De plus, l’arbitre de la partie, Marlon Escalante, va perdre le fil du match et une pluie de cartons va s’abattre sur les deux équipes. En plus des deux rouges en première mi-temps, les argentins récolteront trois jaunes et les colombiens cinq. Ça fait quand même beaucoup. Mais bon, au final, les deux sélections se contentent de ce match nul qui les rapproche encore plus du Brésil.

Par Maxime Caze

Max Caze