Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Elles sont prêtes !


En s'imposant face aux Championnes du monde japonaises ce jeudi à Charléty (2-0), l'Équipe de France féminine s'impose comme l'un des favoris pour l'Or au Tournoi Olympique de football féminin qui débute le 25 juillet prochain.


On imaginait bien la France à un tel niveau. Mais ce soir, nous l'avons tous constaté. Bien en place durant toute la partie, les Bleues balbutient leur football par moment certes, mais certaines phases de jeu valent le coup d'oeil, comme celle qui amène la première alerte sur le but japonais. Suite à un joli mouvement coté gauche, Elise Bussaglia donne à Gaëtane Thiney, cette dernière sert Louisa Necib qui ouvre son pied et frappe sur la barre. Comme souvent depuis sa première cape, Marie-Laure Delie a marqué. Du bout du pied, la Montpelliéraine expédie dans le but un bon ballon de Sonia Bompastor (24e). 1-0. A cet instant de la partie tout va bien. Louisa Necib est en jambes, Elodie Thomis file à 100 à l'heure, Marie-Laure Delie se bat sur tous les ballons, Elise Bussaglia joue juste, Corine Franco est infranchissable, Sarah Bouhaddi sort des parades de classe mondiales et Wendie Renard décourage la moindre offensive adverse. Bien sûr les choses se compliquent tout de même par séquence. Les Bleues s'offrent quelques frayeurs aussi, notamment lorsque Sarah Bouhaddi relance sur Yuki Ogimi à l'entrée de la surface. Ou sur cette accélération de Nahomi Kawasumi qui mystifie Camille Abily, Ophélie Meilleroux et tout le stade Charléty avec.

EXTRAORDINAIRE PRESTATION DÉFENSIVE DE WENDIE RENARD

On a senti les Japonaises capables de faire d'immenses différences balle au pied, mais l'extraordinaire prestation défensive de Wendie Renard a vite fait de les décourager. Si elles se montrent quelques fois dangereuses en première période, heurtant deux fois le poteau notamment, par Homare Sawa et Yuki Ogimi, les Nadeshiko n'ont pas existé en seconde. La domination française s'accentue au fur et à mesure que le chrono défile et c'est Wendie Renard, joueuse du match, qui vient placer une tête imparable au fond des filets sur un corner d'Elise Bussaglia (74e). On aurait aimé que Gaëtane Thiney ait plus de ballons exploitables. On aurait voulu voir Louisa Necib jouer plus vite vers l'avant parfois. On aurait apprécié qu'Ophélie Meilleroux se montre plus rassurante derrière. Mais la France vient de battre le Champion du monde, confortant cette équipe dans ses certitudes, dans sa confiance. Vainqueur solide face au Japon, au terme d'une partie maitrisée, l'équipe de Bruno Bini décolle demain pour la Grande-Bretagne. Mercredi prochain, les Bleues affrontent la meilleure équipe au monde, les États-Unis. Et chauvin ou pas, on a le sentiment que rien ne peut venir à bout de cette Équipe là.

Oicem Saidoun