Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Droits TV : Canal - Al Jazira +


Bonne ou mauvaise opération pour le football français ? Une chose est sûre, c’est une nouvelle fois Canal+ qui a su le mieux tirer profit de la situation.


Explications :

La dernière répartition pour les droits TV 2008-2012 était, à l’époque, de 668 millions d’euros : Canal+ : 465 millions et Orange : 203 millions.
Une somme colossale et une belle victoire pour Frédéric Thiriez qui vendait là un produit très largement surcoté, un peu comme si vous achetiez un paquet de pâtes 10 euros.
La raison à cela : la rivalité entre Canal+ et Orange qui se tiraient la bourre, Orange ayant clairement manifesté son intention de concurrencer directement Canal+.
Et comme la chaine cryptée voulait garder le contrôle de son produit phare, elle avait mis le paquet.
Seulement voilà, très vite, Canal+ comprit qu’Orange n’aurait pas les moyens de ses ambitions d’autant plus que les audiences sur la chaine câblée (TV Orange) restaient très confidentielles, voire catastrophiques.
Et Bertrand Meheut, tel le corbeau de La Fontaine jurait qu’on ne l’y reprendrait plus.
Ce qu’il fit, pas plus tard que cette semaine en injectant 45 millions de moins qu’il y a 4 ans alors que l’offre qu’il récupère est largement supérieure puisqu’il dispose désormais du match en direct le samedi à 17h, propriété d’Orange jusqu’à ce jour, tout en conservant son direct du dimanche soir à 21h.
En considérant l’augmentation du coût de la vie et la cruauté du monde des affaires, on peut dire, sans trop prendre de risques, que c’est un coup de maitre !


Est ce une victoire pour la Ligue ?... Oui.

Quand Orange décide de se retirer de la négo’ et que Canal+ affirme qu’il mettra moins de thunes que la dernière fois, Frédéric Thiriez a du serrer les fesses en priant qu’un miracle se produise. (Pas facile de prier en serrant les fesses).

Ce miracle est arrivé avec Al Jazira.
Thiriez n’est pas fou, il savait que l’attractivité de la Ligue 1, même si il disait le contraire, était faible. Il lui fallait trouver une autre source de revenus, elle est venue des pétrodollars.
C’est clair, il n’arrivera pas à la même somme que la dernière répartition, sans doute 100 millions de moins ce qui est énorme pour une entreprise mais il sauve la face.
Les plus durement touchés dans l’histoire seront les petits clubs, puisque la répartition se fait en partie sur la diffusion des matches.
En gros, Aulas et cie pourront continuer à sabler le champagne.
Pour Ajaccio et Dijon par contre, on conseillera plutôt le Champomy.


Al Jazira+ ?

La chaine qatari a décidé d’injecter 90 millions.
C’est peu et beaucoup à la fois.
Peu, au regard de l’investissement précédent d’Orange ( 113 millions de moins) et beaucoup vu la perspective de diffusion dont elle dispose.
Elle a beau avoir recruté Charles Bietry comme directeur et promettre la création de la chaine en janvier 2012, il n’en reste pas moins qu’à ce jour, elle n’a rien !
Ce qui fait d’ailleurs sourire Bertrand Meheut, le roi de la déconne, quand il dit : « La télévision payante est un métier. Je souhaite bonne chance à Al Jazira mais je peux vous écrire dans une enveloppe ce qu’il va se passer ».
En clair, cela veut dire qu’il faudra que le bon vieux Charlot fasse péter le carnet de chèque pour récupérer Laurent Lachan ou Jean Jacques Amsselem (réalisateurs), et encore, pas sûr que cela ne suffise tant l’expertise de Canal+ est grande ne serait ce qu’en raison du nombre de ses abonnés.


La TV mobile ?

Reste enfin à distribuer le lot concernant la diffusion sur les mobiles (Portables, tablettes).
Pour le moment, ça ne se bouscule pas au portillon mais une chose est sûre : Foutebol.com se positionne d’ores et déjà pour 2016… ou 2020…ou 2024.
Enfin un jour quoi.
Comme disait je ne sais plus qui, le rêve n’a jamais empêché de grandir.
Alors on rêve.


Fred Prout