Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Douzième


Foutebol.com te donne le classement final de la saison de Ligue 1 > 2011/12


12ème c'est bien comme classement, non ? Quand t'as pas trop d'ambitions, quand tu veux stabiliser ton équipe, quand t'es en pleine reconstruction...etc, etc...Bref, en fait un classement quelconque qui t'a fait traverser le championnat comme un fantôme !

LOSC LILLE METROPOLE | Bruno Ahime

Ça c'est la groooooooosse surprise. Plombés par leur parcours en Ligue des Champions où ils découvrent le VRAI haut niveau, les Lillois ne se remettent pas des six défaites en six matchs dans leur poule ! Tout comme les départs de Gervinho, Rami et Cabaye, jamais compensés. Hazard s'ennuie, Sow s'emmêle les crayons...ça laisse des traces en championnat. La bande à Garcia abdique vite et se contente de sauver les meubles.
Douzième

MONTPELLIER HERAULT SC | Hervé Brelay

Girard qui gueule, Jeunechamp qui tacle et deux-trois jeunes talentueux mais inconstants. Pendant deux ans c'était curieux et rafraîchissant, une troisième saison ça en devient lassant.
Douzième

AS NANCY-LORRAINE | Karl Duquesnoy

D'aucuns vont sûrement trouver ça drôle, mais en général j'ai envie de faire confiance à Jean Fernandez. Le gars se bonifie avec les années et s'épanouit assez dans des clubs à sa mesure. Je l'imagine se jetant avec appétit sur le jeu de construction nancéen, avec la ferme intention de bâtir, comme un orfèvre pointilleux. Il sait tirer le maximum de ses nouvelles ressources lorraines.
Douzième

OGC NICE COTE D'AZUR | Fred Proust

Nice est typiquement le genre d'équipe que tu peux mettre dernier ou 6ème ! L'ennemi, à coup sûr, du parieur professionnel. Comme il me restait un trou à la 12ème place, j'ai mis Nice. Il semblerait qu'un peu de stabilité soit venu traverser les couloirs du Ray cet été, c'est déjà ça.
Douzième

TOULOUSE FC | Titus

Malgré les transferts avortés de Sissoko, M’Bengue et Capoue, le TFC fait une saison aussi moyenne que décevante. Est-ce l’indigence de son jeu offensif ou l’absence d’un buteur solide (après la grave blessure d’Emmanuel Rivière), toujours est-il que Toulouse n’enthousiasme pas les foules. On baille à se décrocher la mâchoire au Stadium. Cette saison soporifique pousse inexorablement Casanova vers la sortie, qui est lâché par un président Sadran courroucé et jaloux de la victoire en coupe d’Europe du Stade Toulousain.
Douzième

La Rédaction