Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Désillusion financière dans le football féminin allemand


La pluie de sponsors, tant attendue après la Coupe du monde de 2011, ne s'est jamais concrétisée. Résultat, certains clubs sont aujourd'hui au bord de faillite


Échappant de justesse à la banqueroute, le FCR 2001 Duisburg, l'ancien vainqueur de la Coupe d'Europe, en est le meilleur exemple. A quelques exceptions près, les clubs allemands de football féminin se serrent la ceinture. Hamburger SV a même retiré son équipe de la Bundesliga pour cause de problèmes financiers.

Le Jena USV, qui doit faire face à de nombreuses dettes, attend la décision qui sera prise par l'assemblée générale du club, pour savoir s’il évoluera encore, l’année prochaine, en Bundesliga. Le FC Lok Leipzig, de son côté, se réjouit de revenir en deuxième division car cette dernière coutera beaucoup moins cher au club !

Parmi les facteurs à l’origine de cette débandade financière, certains n’hésitent plus à citer le prix des stars allemandes! En effet, les clubs allemands ne peuvent plus s’offrir ces joueuses devenues beaucoup trop chères. Ils font donc désormais leur marché à l'étranger.

Les droits de retransmission, détenus par la Fédération allemande de football (DFB) sont également cités parmi les principaux obstacles. Son ancien président Theo Zwanziger avait certes triplé le montant perçu par chaque club (180 000 euros par an) mais tant que les droits télévisés seront détenus par la DFB, les clubs ne disposeront pas de l'autonomie nécessaire pour se valoriser financièrement.

Cependant, certains clubs de première ligue profitent de leur rattachement à un grand club masculin (VfL Wolfsburg, Bayern Munich) pour se maintenir, financièrement, à flot. Le FFC Turbine Potsdam, quant à lui, titré à maintes reprises, profite de sa notoriété pour ne pas couler économiquement parlant.

Tous les experts s’accordent pour affirmer qu'il existe un réel potentiel de croissance pour ce sport le plus pratiqué par les femmes en Allemagne. Cependant la bonne formule reste à trouver…

Foot d'Elles