Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Deschamps le pragmatique


Quelle est la consigne que Noël Le Graët a donnée à Didier Deschamps en le nommant sélectionneur de l'Equipe de France ? Que les Bleus développent un football attrayant ? Peut-être. Recadrer les fortes têtes ? Au moins qu'il n'y ait plus de dérapages comme par le passé. Se qualifier pour la Coupe du Monde au Brésil ? A coup sûr !


DD sait composer

Il est des joueurs dont l'avenir après-football est tout tracé. Capitaine toute leur carrière, relais de l'entraîneur sur le terrain, meneurs d'hommes et hommes de vestiaire. En plus, ce sont ceux qui comprennent et respectent le plus vite les consignes, et qui savent s'adapter à toutes situations et tous schémas. Ces joueurs deviennent neuf fois sur dix entraîneurs. Didier Deschamps en fait partie. J'entends que la France n'a pas de joueurs de talent. Quand même ! Honnêtement, est-ce que l'équipe de France 1998 avait plus de joueurs de talent que celle du Brésil qu'elle a battue en finale de coupe du Monde ? Est-ce que l'OM de 1993 avait plus de talent que le Milan AC qu'elle terrassa en finale de Ligue des Champions ? Et pourtant ce sont bien la France et l'OM qui ont gagné. Avec un point commun et non des moindres. Leur capitaine se nommait Didier Deschamps.

On a coutume de dire que tout ce que touche Deschamps il le gagne. Il vient récemment de le prouver avec l'OM en lui donnant le titre de champion, 17 ans après le dernier. Il en était le capitaine, il en est devenu l'entraîneur. Avec le même succès. On dit Deschamps adepte du 4-3-3. Ok. Mais s'il dispose de deux pointes de niveau international, il saura les faire cohabiter. On a récemment vu avec Diaby que Deschamps n'attend pas. Il compose avec les moyens dont il dispose et en tire la quintessence. Ce soir Diaby ne jouera pas. Entre Matuidi et Capoue le coeur du sélectionneur balance. Enfin c'est ce que croient les observateurs. Il vaudrait mieux penser que Didier Deschamps a déjà anticipé cet état de fait. 4-3-3 ? 4-4-2 ? Une pointe ? Deux pointes ? Matuidi ou Capoue ? Ou ni l'un ni l'autre ? Peu importe. La réponse nous sera donnée tout à l'heure. Mais soyons sûrs que la composition de Deschamps sera celle capable de battre la Biélorusie. C'est son unique objectif.

Gwenn Sauvaget