Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Derby : De Klassieker !



Derby : De Klassieker !
Parce qu'un derby c'est plus qu'un match, www.le-sport-et-moi.net et wwx.artnsport.fr ont décidé d'organiser une semaine spéciale derbys!
En voici l'acte premier!

Il y a des derbys qui sont réputés pour être des matchs spectaculaires par le jeu, d'autres non pas pour ce qui se passe sur le terrain mais pour ce qui a lieu en tribunes. C'est le cas pour De Klassieker, la confrontation entre la légende européenne, l'Ajax Amsterdam et le Feyenoord Rotterdam. Il s'agit d'une rivalité avant tout sociale qui s'illustre souvent violemment lors de ce sommet de l'Eredivise entre supporters. De manière historique, la rivalité existe depuis le développement du pays lorsque Rotterdam devient le plus grand port d'Europe, une véritable cité ouvrière et qu'à contrario Amsterdam est le vivier intellectuel d'Europe où les élites du XVème siècle se rencontrent. Dès lors, Amsterdam s'embourgeoise alors que Rotterdam est le symbole du prolétariat chez les bataves bien qu'elle se soit modernisée durant le XXème siècle. Ce qui explique la distinction politique entre les deux villes : Amsterdam soutient les libéraux, à l'inverse Rotterdam se positionne plus à « gauche ».

Parallèlement au clivage social, une rivalité sportive s'installe dans les années 1970 quand les deux clubs vont commencer à briller dans les compétitions européennes. Le Feyenoord est le premier club hollandais à gagner une compétition européenne en 1970. Mais rapidement l'Ajax va surplomber le Feyenoord en terme de palmarès, avec quatre ligues des champions (1971 ,1972,1973,1995). Avec ses 30 championnats obtenus (contre 14 pour le Feyenoord) l'Ajax est incontestablement supérieur à son rival, au niveau des légendes qui y sont passées (Rep, Cruyff,Van Basten,Bergkamp, etc.) aussi. La supériorité de l'Ajax est renforcée, d'autant plus que la dynamique actuelle du Feyenoord est moyenne depuis les années 2000. A noter que le dernier derby s'est soldé sur une victoire de Rotterdam 4 à 2 lors de la 26ème journée.

Oui, ces matchs sont parfois le théâtre d'un triste spectacle pour le football comme en 1997 et le terrible évènement de Beverwijk. Dans cette petite province proche d'Amsterdam, des groupes de supporters se battent. Au final, la bagarre aura coûté la vie d'un supporter de l'Ajax, Carlo Picornie battu à mort. En 2004, un joueur du Feyenoord, Jorge Acuña est agressé en plein match de l'équipe réserve par les des fans de l'Ajax, il finira à l'hôpital. Les tensions ne s'atténuent pas lorsqu'en 2005, des hooligans des deux clubs se rencontrent après la défaite à domicile du Feyenoord, à la sortie du stade Kuip, une vive opposition se déclenche et est filmée par la police. En plus des insultes directes vers les joueurs qui foisonnent à chaque match, le cumul de ces évènements tragiques ont impliqué de prendre des mesures pour réduire la violence. Ainsi, les maires des deux villes et la fédération de foot néerlandaise se sont mis d'accord en 2009 pour priver de déplacement les supporters visiteurs pour toutes les nouvelles oppositions durant cinq ans.

Donc, il est dommage que le hooliganisme prenne le dessus sur le football surtout quand il s'agit de clubs de grande renommée à l'échelle européenne. Mais les décisions prises visant à éradiquer la violence à l'intérieur et autour du stade semblent porter leurs fruits puisqu'aucun incident majeur n'a été détecté depuis

Brandon Lattuca