Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


De battre mon coeur s'est arrêté


Selon Mediapart, la Fédération française de football aurait décidé de mettre en place des quotas ethniques officieux dans les centres de formation et les écoles de football hexagonaux.


L'idée: limiter à 30% les jeunes footballeurs français d'origine africaine et maghrébine lors des épreuves de sélection. Une mesure démentie par Laurent Blanc.

Laurent Blanc a démenti les propos qui lui étaient attribués sur Rue89. Pour les autres, silence radio. De quoi s'agit-il ? D'une réunion tenue à la direction technique nationale de la Fédération Française de Football pour, à l'avenir, mettre en place des quotas "ethniques" au sein de l'équipe de France de football, visant à limiter le nombre de noirs et arabes !

L'argument, ouvertement raciste, n'était juste là qu'une rengaine de la famille Le Pen et de son parti, le Front National : l'équipe de France n'est plus réellement l'équipe de France, puisqu'il n'y a plus de blancs, des vrais... En 1998, année où la France devient championne du monde, puis en 2000, quand elle conquiert le titre européen, les médias se gaussent de cette équipe "black, blanc, beur", symbole de l'intégration française ! Oublier cela, c'est oublier l'essentiel. Depuis que la France ne gagne plus, on cherche des coupables ! Les noirs & les musulmans sont explicitement visés par la DTN dans l'article de Rue89, comme les symboles des fauteurs de trouble de la coupe du monde 2010 !




Si ces éléments sont confirmés, c'est un véritable scandale, et à plusieurs titres.

Les statistiques ethniques sont interdites en France : on est citoyen français, ou non ! La couleur de la peau n'est pas reconnue dans une République Une & Indivisible ! N'en déplaise au Front National, n'en déplaise aux racistes de tous bords, joueurs de football ou non !


L'équipe de France est métissée, et alors ? C'est le reflet de notre société !

Doit-on rappeler que Kopa était enfant d'immigré polonais, Platini, enfant d'immigré italien, le père de Zidane est d'origine Algérienne... Les joueurs d'aujourd'hui sont les enfants de l'immigration actuelle ! Ni plus ni moins ! Si la couleur de peau en choque certains, ils peuvent partir. Je me permets de m'approprier les propos d'un certain président de la République, Nicolas Sarkozy qui affirmait "La France, on l'aime ou on la quitte !" Cette France métissée, issue de l'immigration, c'est la France qu'on aime ! En tapant dans un ballon de foot ou en buvant un coup en terrasse !

Un article de Thalasrum publié en accord avec Arnaud Mouillard.

JiCé