Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Copa America : Le Paraguay y sera


Qu'on érige une statue à l'effigie du gardien paraguayen Justo Villar à Asuncion, ne me surprendrait qu'à peine. Encore une fois il a été le grand artisan de la qualification des siens pour la finale.


Non pas qu'il ait comme contre le Brésil réalisé des arrêts d'extra-terrestre, mais comme tous les grands gardiens en état de grâce, il est accompagné de la traditionnelle "baraka". Cette nuit encore, face à un Vénézuéla dominateur, Justo Villar a su garder sa cage inviolée. Aidé par ses montants par trois fois : tête de Rosales sur la barre (43e), frappe de Maldonado déviée par Fedor sur le poteau (93e), et enfin coup franc d'Arango encore repoussé par le poteau ! Quand on sait en plus que l'arbitre a refusé un but à la La Vinotinto et que la seule action paraguayenne se résume à une tête de Veron au dessus (8e), on aura compris d'où reviennent les joueurs de Gerardo Martino !

Une rencontre fermée

Les deux adversaires s'étaient déjà rencontrés en poule dans une rencontre riche en actions et en buts (3-3), lançant un peu le début d'une compétition plutôt tristounette. Ce jour là, les Paraguayens avaient laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras. Menant trois buts à un à six minutes du coup de sifflet final, ils s'étaient fait rejoindre sur le fil en encaissant deux buts aux 89 et 92èmes minutes ! Cette nuit le scénario fut totalement différent. Sûrement à cause d'un Paraguay plutôt attentiste et émoussé.

En finale sans victoire

Le plus surréaliste dans l'histoire, c'est que le Paraguay se hisse en finale sans avoir gagné un match ! Et oui, que des matchs nuls plus des qualifs aux pénos. Plutôt drôle. Quand en plus on possède un gardien aussi brillant que chanceux, autant attendre sagement la séance de tirs au but. Ça a marché contre le Brésil, ça a encore marché cette nuit face au Vénézuéla. Le capitaine et dernier rempart des Guarani, Justo Villar stoppant le tir décisif de Lugano. Le Vénézuéla pourra se consoler en quittant le tournoi invaincu. Le Paraguay devra lui, penser à bien récupérer tant les joueurs ont paru carbonisés à la fin de la rencontre. Car contre l'Uruguay (qui aura un jour de plus de récup'), ça peut être compliqué. Mais bon, y a Justo...