Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Copa America : La bombe magique


Loin de moi l'intention de te dresser un bilan de la compétition ami lecteur, juste reparler de deux trois détails que j'ai trouvés plutôt sympa...


En terme d'engouement populaire, pas de souci. Le Sud-américain est chaud comme la braise et passionné au possible. Pas un scoop. Au niveau de certains joueurs, on peut se poser la question légitime du degré de motivation. C'est sûr que quand tu viens d'enquiller 50 matchs (plus quelques fois) dans la saison, t'arrives carbo, et c'est normal. Sans compter la pression mise par les présidents et entraîneurs des clubs européens où évoluent les stars. Sur cette dernière Copa America, j'ai plus eu l'impression qu'elle a servi de préparation en vue de la prochaine coupe du monde au Brésil. Les éliminations des deux grands favoris n'ayant pas provoqué de deuil national. Même si pour sauver la face, la Fédé argentine a viré Batista.

Fair play et arbitrage

J'ai noté deux faits significatifs lors de cette compétition. Un fair play respecté par la plupart des joueurs. Car des "taquets" au foot, y en aura toujours. Si tu sais pas ça, faut jouer à la pétanque. Et un corps arbitral beaucoup plus respecté qu'en Europe. Pourquoi ici un gars comme Lucio, qui palabre pendant deux minutes à chaque coup franc quand il joue à l'Inter, s'exécute comme un enfant de coeur ? Et Maschérano ? Ben pareil !! On note avec plaisir un plus profond respect entre le joueur et l'homme de loi. Et réciproquement. J'ai encore en tête l'excellent Sergio Pezzotta lors du Brésil Paraguay, mains sur les hanches, immobile, attendant paisiblement que l'échauffourée naissante, cesse, avant de distribuer avec diligence les deux cartons rouges nécessaires. Ou bien encore dans le même match, saisir tendrement par le cou, sourire aux lèvres, un Nelson Waldez un peu énervé, qui succombera finalement sous le charme de l'Argentin...

Jolie trouvaille

Mais ce dont personne n'a trop parlé, et qui pour moi reste une géniale trouvaille, c'est ce nouvel accessoire qui complète désormais la panoplie des arbitres. Mais non, pas un gun !! Bien au contraire. Des menottes ? Les footballeurs ne sont pas tous sado-masos allons !! Non non. Juste une petite bombe magique. Avec laquelle à chaque coup franc dangereux, les hommes en noir (ou jaune, ou bleu, ou rose...) dessinent la limite à ne pas dépasser. Et pour le ballon, et pour le mur. Ben là mon gars, tu peux plus tricher, sinon t'es pris en flagrant délit. Meeerdeeuu, comment n'y a-t-on pas pensé plus tôt ?!!!