Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Copa America : L'Argentine sous pression


En triomphant de la Bolivie à la surprise générale, la jeune équipe du Costa Rica a complètement relancé le groupe A. Ce qui pourrait provoquer l'élimination de l'Argentine !


"On a encore notre destin entre les mains" soufflait le coach argentin Sergio Batista après le deuxième nul concédé par son équipe face à la Colombie. La phrase est toujours d'actualité. Sauf que la donne a quelque peu changé depuis hier soir et la victoire ô combien étonnante du Costa Rica face à la Bolivie. Une Bolivie, que les coéquipiers de Yoyo Messi ont été incapables de battre lors du match d'ouverture, étant même menés à la marque à un quart d'heure de la fin. Résultat des courses ? L'Argentine se trouve désormais en 3ème position derrière le Costa Rica et la Colombie.

Une confrontation qui sent la poudre

Le dernier match du groupe opposera l'Argentine au Costa Rica. Avec un léger avantage pour les deux équipes qui connaîtront le résultat de Bolivie-Colombie qui se sera joué la veille. Un nul suffit à la Colombie pour se qualifier. Le même résultat validerait également le ticket pour les quarts de finale pour le Costa Rica. Sachant que les deux meilleurs 3èmes sont également qualifiés, un nul peut (mais pas à coup sûr), sauver l'Argentine sur le fil. En revanche, une victoire de la Bolivie conjuguée à une défaite des Argentins élimineraient ces derniers ! L'Albiceleste, a donc tout intérêt à l'emporter. Sur ce qu'elle a montré jusqu'à présent, c'est pas gagné. Loin s'en faut...

L' hommage à Dennis Marshall

Le plus surprenant dans l'histoire, c'est qu'on a affaire à quasiment une équipe B costaricienne, puisque composée en grande majorité par des joueurs de moins de 22 ans. L'équipe A ayant disputé la Gold Cup au mois de juin. Pas mieux pour créer une belle émulation en tous cas. Hier soir, les jeunes pousses de Ricardo La Volpe ont mis une heure avant de faire basculer la rencontre. Ils ouvraient logiquement la marque par Josue Martinez. Suite à une main dans la surface de Rivero,( qui provoquait l'expulsion de ce dernier) Guevara voyait son pénalty repoussé deux fois par Arias (71e). Le malheur des Boliviens ne s'arrêtait pas là, puisque Flores était expulsé à son tour avant que Joel Campbell ne double la mise et clôture la marque (79e) ! Émus aux larmes, les jeunes joueurs clôturaient la soirée en rendant un bouleversant hommage à leur coéquipier Dennis Marshall, récemment décédé dans un accident de voiture...

Diegito Mamista