Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Carles Puyol : l'anomalie


Coupe-lui les tifs à Carles, et il disparait. Il ressemble au défenseur central type, comme on en voit 50 tous les dimanches soir à l'équipe du dimanche.


Capitaine de la meilleure équipe du monde, ça doit être bien. Mais que faut-il faire pour mériter ce précieux brassard ?

Carles Puyol : l'anomalie
Bon j'vais pas te raconter le match. Tu l'as vu comme moi. Yoyo a renvoyé José à ses chères études, et c'est précisément ce que beaucoup attendaient. Moi le premier. Ce que je surveillais de plus près c'était plutôt la compo de départ du Barça. Notamment en défense. Et une fois de plus j'ai sursauté !! Abidal, Adriano et Maxwell sur le flanc, j'me disais naïvement qu'on allait pouvoir enfin voir jouer Gabriel Milito. Défenseur fin et élégant, gaucher de surcroît. Ben non. L'emblématique, que dis-je, le surhomme Carles Puyol, brassard au bras et ses deux pieds droits, était l'heureux élu.

Pas une passe du pied gauche !

Bon ok, aux yeux de la Catalogne entière, il reste indéboulonnable. Moi la question que j'me pose depuis dix ans, c'est qu'a-t-il de plus que les autres ? J'ai un peu maté ses stats hier soir. Comme d'hab j'ai envie de dire, sur à peu près 40 passes réalisées, 38 ont été faites latéralement ou en arrière à moins de 15 mètres ! Plus loin ça peut devenir compliqué pour l'ami Carles. Oui oui je sais, il est bon dans les duels. C'est vrai. Mais Terry, Nesta, Sakho, Mertesacker ou Heintiga aussi que je sache. Et eux, je les ai déjà vu balancer des transversales de 40 mètres dans les pieds ou même marquer des pions !! Puyol c'est beaucoup plus rare.

Son charisme le sauve.

Coupe-lui les tifs à Carles, et il disparait. Il ressemble au défenseur central type, comme on en voit 50 tous les dimanches soir à l'équipe du dimanche. Son look le propulse sur le devant de la scène. Politiquement incorrect en grand défenseur de l'indépendance de la Catalogne, il plaît. Bon, il a pas que des défauts ce bon vieux Carles. Humainement et dans le vestiaire, il soulage son entraîneur et motive ses potes. Ça il le fait bien. Rien lâcher pendant 90 minutes et sortir la gueule en sang, ça lui fait pas peur non plus. Mais va quand même pas lui demander de tirer un coup franc à 25 mètres ou un péno. Parce que là il risque l'entorse !! Non, Carles c'est un vrai combattant. Qui doit être sympa et séducteur. Mais moi perso, je l'aurais plus vu toréador...

Carlos Mamos