Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Blanc comme neige


Les conclusions de la ministre des sports concernant l'audition de Laurent Blanc, n'auront apporté que peu d'eau à notre moulin...


© Stanislav Komogorov - Fotolia.com
© Stanislav Komogorov - Fotolia.com
Soyons honnêtes. On se doutait bien évidemment qu'il ne sortirait pas du chapeau de Chantal Jouanno, une sanction irrémédiable à l'encontre de Laurent Blanc. Malgré des propos jugés "inadmissibles", le sélectionneur de l'équipe de France a été tout simplement dédouané. On veut bien croire que si dérapage verbal il y a eu, Laurent blanc ait été victime d'un contexte plutôt défavorable. Cependant, et malgré les montées au créneau de ses premiers détracteurs, on doutait fort que sa culpabilité soit fondée. A la FFF, on a l'habitude d'étouffer dans l’œuf ne serait-ce qu'une prémisse de "sujet à scandale". La coupe du monde 2002 est là pour en apporter la preuve, s'il le fallait...

Angles arrondis

De la réunion du 8 novembre il y a eu très certainement des propos inacceptables, malheureusement révélés au grand public, on pense, à un moment stratégique. Que l'on médiatise, et ce de façon délétère, l'histoire à en faire un débat politico-sportif, on n'a pas été dupes à ce point quand même. Blaquart en fusible, on a déjà vu. Elle reste la solution la plus simple, qui arrange même très souvent l'intéressé. Maintenant, attendons vendredi soir et les explications de Laurent Blanc devant des millions de téléspectateurs. Mais tout comme moi, tu risques d'être déçu...

La Rédaction