Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Benzema fer de lance


Plutôt que d'épiloguer sur les doutes qui entourent l'équipe de France, louons plutôt le retour en grâce de Karim Benzema.


Malouda à gauche, Malouda droite...Pfffff. Nasri meilleur en club qu'en sélection. Ouaaais. Y en a eu bien d'autres avant lui ! Qui ont pourtant honoré un long bail le maillot bleu (ou ce qu'il en reste). Ribéry indispensable ou pas ? Seul lui a les clés. Des sujets que même s'il les aborde avec discrétion et retenue, Laurent Blanc maîtrise. Non, attardons nous plutôt sur les forces de notre sélection. Ce qui peut nous faire gagner.

En phase de reconstruction

En phase de qualif', sauf si tu possèdes huit points d'avance, le moment n'est jamais très opportun pour bouleverser ce que tu construis. Car il faut être réaliste. Après l'énooooooorme déconvenue de Knysna, Laurent Blanc a bien dû repartir de zéro ou presque. Alors un peu d'indulgence, de patience que diable ! Si la manière laisse encore à désirer, le sélectionneur présente des résultats plus que convenables. Il demeure certes quelques incertitudes, mais Laurent Blanc avance. De plus, on ne peut pas dire que la France soit tombée dans le meilleur groupe pour se refaire la cerise. Et pourtant, aujourd'hui, à trois rencontres de l'échéance finale, elle possède trois points d'avance sur la Bosnie et quatre sur le Bélarus. Qui se rencontrent ce soir pendant que la bande à Lolo ira défier les Roumains.

Les cartes en main

De tous temps, les Bleus en configuration d'équipe qui gagne et qui fait peur, ont possédé dans leur effectif un joueur pouvant faire la différence. Platini, Papin, Zizou ou Henry. Aujourd'hui, en attendant que Ribéry retrouve son niveau, l'atout numéro un se nomme bien Karim Benzéma. Il joue avant-centre et il marque des buts. Il semblerait que le surdoué ait enfin compris que le seul talent ne suffisait pas. Tant mieux pour l'équipe de France. En sachant que défensivement, quoi qu'on dise, ça tient quand même la route, il est plus facile de gagner un match si tu es sûr de marquer (Jacques II de Chabannes, seigneur de La Palice). Ce que fait régulièrement Benzema en ce début de saison...