Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Bastian Gomez


La Mannschaft a frappé un grand coup hier soir, prouvant si besoin en était qu'elle fait figure de grand favori pour cet Euro...


Duel historique

Un choc entre les deuxièmes et troisièmes de la dernière coupe du monde, vaut forcément le détour. Quand il s'agit en plus des Pays-Bas et de l'Allemagne, on parle alors d'évènement. L'histoire entre ces deux nations du football regorgeant de faits marquants, de joie, de pleurs, d'émotion, de titres et de joueurs hors norme. La rivalité footballistique date de la finale de coupe du monde 1974, en Allemagne (RFA à l'époque). Les Oranje de Johan Cruijff, partant favoris pour terrasser sur leurs terres les coéquipiers de Kaiser Franz (Beckenbauer). Ce ne sera pas le cas. Malgré une domination outrancière, les Néerlandais s'inclineront. Notamment à cause d'un buteur hors du commun nommé Gerd Muller ! Il faudra attendre 24 ans pour que les Bataves emmenés par le trio Gullit van Basten Rijkaardt ne prennent leur revanche et deviennent champions d'Europe... en Allemagne (éliminant en demi-finale les coéquipiers de Matthäus).


Schweini et Mario au dessus

Hier soir, au stade Metalist, l'histoire, la rivalité et la suprématie étaient bien présentes dans les têtes des 22 acteurs. Mais le contexte laissait les Néerlandais au pied du mur (pas de Berlin !). Avec zéro point au compteur, ils se devaient de battre leurs adversaires, forts d'une victoire contre le Portugal, leur permettant de faire la course en tête dans ce " groupe de la mort ". A la surprise générale, Bert van Marwijk, le sélectionneur des Pays-Bas, alignera une composition des plus classiques, voire un tantinet prudente. Pas de Huntelaar associé à van Persie, encore moins un seul récupérateur au milieu. C'est mené 2-0 qu'il changera son fusil d'épaule. Sûrement un peu trop tard. Car auparavant, la doublette Schweinsteiger-Gomez avait frappé. Deux fois ! Bastian à la passe D, et super Mario à la finition. Deux buts magnifiques, oeuvre des deux héros de la rencontre. La réaction de van Persie ne fera qu'augmenter le regrets des Oranjes. L'Allemagne à une fois de plus un très grand buteur dans ses rangs. Insensible aux dernières critiques qu'il fait taire du bout de son 47 fillette. La Mannschaft a envoyé un signe fort. Et Gomez pourrait être le digne successeur des Torres, Trézeguet, Bierhoff ou van Basten. Ces buteurs décisifs qui vous font remporter un Euro !