Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Arsenal said goodbye to the title


En s'inclinant à la toute dernière minute à Bolton, les "Gunners" ont très certainement ruiné tous leurs espoirs de conquérir le titre.


Il faudrait désormais un invraisemblable retournement de situation pour permettre à l'équipe d'Arsène Wenger de remporter le titre. Battu à la dernière seconde à Bolton, Arsenal pointe à neuf longueurs de Manchester United, et à trois de Chelsea. Un écart devenu aujourd'hui trop important quand on constate le rythme imposé par les "Red Devils", engagés sur tous les fronts, et qui courent désormais vers leur 19ème titre. Les trois places qualificatives pour la Ligue des Champions devraient se jouer entre ces trois protagonistes.
Arsene Wenger - Flickr
Arsene Wenger - Flickr

Le Bayern va devoir cravacher

En Bundesliga, le Bayern de Münich n'a plus son destin entre les mains. Et pour espérer attraper la 3ème place ravie par Hanovre, les coéquipiers de Frank Ribéry devront sûrement réaliser un sans faute. A savoir trois victoires lors des trois derniers matchs, en espérant un faux pas de Hanovre. Pas simple! Et encore heureux que le meilleur buteur du championnat, Mario Gomez, ait réussi à égaliser à une minute de la fin sur pénalty ce week-end à Frankfort, car les carottes auraient été plus que cuites. Suspense jusqu'au bout dans un championnat dont le titre ne devrait pas échapper au Borussia Dortmund.

Un Milan peut-il en cacher un autre ?

Dans le Calcio, l'Inter de Milan vient de réaliser la bonne opération de cette 34ème journée. En s'imposant 2-1 face à la Lazio de Rome (malgré l'expulsion prématurée de son gardien Julio Cesar), les joueurs de Leonardo ont ravi la deuxième place à Naples, défait à Palerme. Voilà donc les deux formations milanaises installées sur les deux premières marches du podium. A quatre journées de la fin, les Rossoneri possèdent huit points d'avance sur les Nerazzurri. Un écart conséquent mais pas encore définitif, bien que très confortable.



Kirk Freemam