Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Alex | Pas Nini


30 ans / 1m88 / brésilien / défenseur au PSG


Le défenseur brésilien, Alex, est la dernière recrue en date du Paris Saint-Germain (transfert estimé à 5M€). Très peu utilisé par son entraîneur, André Villas-Boas (3 titularisations en Premier League), il a quitté Chelsea, au mercato d’hiver, pour rejoindre l’armada parisienne.


C’est un joueur d'expérience qui a joué le championnat néerlandais, anglais, en équipe nationale et de nombreux matches de Ligue des champions.

Carlo Ancelotti, l'entraîneur est bien gâté puisqu’il peut désormais disposer de 6 défenseurs centraux (Milan Bisevac, Mamadou Sakho, Diego Lugano, Zoumana Camara et Sylvain Armand) pour jouer la coupe de France et le championnat de Ligue 1. Ceci tend à prouver que la surabondance de fric ne rend ni lucide, ni intelligent.

Alex est affublé d’un joli sobriquet qu’il doit aux supporters du PSV Eindhoven, « le tank ».
Et immédiatement, j’aperçois comme un questionnement dans ton œil crotté et néanmoins vitreux : "pourquoi c’est qu’on le surnomme ainsi ?".

Ah, cher ami internaute, ta maîtrise de la syntaxe est une délectation. Et immédiatement tes connections cérébrales s’agitent et échafaudent les hypothèses les plus abracadabrantesques.
  • Peut-être parce qu’il a la peau de couleur kaki ?
  • Peut-être parce qu’il est monté comme un âne ?
  • Peut-être parce que… Stop ! Tu m’inquiètes !
Il devient indispensable que tu freines ta consommation de stupéfiant et ta fréquentation chronique de sites où des demoiselles peu farouches déroulent du câble.

Non, l’explication est simple.
Outre sa morphologie un peu corpulente voir mastoc qui lui donne ce côté solide et indestructible, Alex dispose d’une frappe de mule supersonique. A l’instar du tank, le néo parisien expédie des obus qui font trembler les goals adverses et leurs filets.

Sache que l’un de ses coups francs a été chronométré à 183 km/h.
Mazette ! A cette vitesse je ne saurais trop conseiller aux joueurs placés dans le mur, de bien protéger leur appareil génital afin de ne pas compromettre toute perspective de reproduction. Sachant que tu ne brilles pas intellectuellement (j’imagine que tu as d’autres qualités), je te propose un exemple concret qui t’aidera à mesurer cette performance. Lorsque Alex ira jouer au stade Chaban-Delmas contre les girondins de Bordeaux. Admettons qu’il tire un coup franc consécutif à une faute de Planus. Je dis Planus mais ce pourrait être Chalmé ou Trémoulinas, qu’importe. On se fiche complètement de qui est la faute. Ça n’a aucune espèce d’importance dans ma démonstration. Arrête de te disperser sans cesse.

Ce qui nous intéresse c’est la conséquence, le coup franc.
Alex enverra une cacahouète dont il a le secret. Seulement voilà, au dernier moment, son pied d’appui dérapera un peu. Peut-être parce que la pelouse sera glissante. Il aura plu la veille. C’est une région tempérée où le taux de pluviométrie est assez élevé. Peut-être aussi aura t’il manqué de pertinence dans le choix de ses crampons.

Qui sait !? On s’en contre fiche.
Non ce qui nous intéresse, c’est la trajectoire du ballon qui filera au dessus du but, tellement au dessus qu’il survolera les tribunes et filera hors du stade. Et bien, une heure plus tard, le ballon (s’il maintenait sa vitesse initiale ce qui demeure assez improbable) arrivera 183 km plus loin, dans l’un des buts du stade René Gaillard dans cette bonne ville de Niort (préfecture des Deux-Sèvres). Voilà !

Passionnant n’est-ce pas !