Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


Abidal Evra, la solution


La France a achevé sa tournée par une dernière victoire face aux Polonais.


Même si elle ne gardera qu'un caractère honorifique, cette victoire des Bleus comporte plus d'un côté positif. Déjà, elle prolonge la série d'invincibilité de l'équipe de France (8 victoires, 2 nuls). Elle a également conforté Laurent Blanc dans son choix d'élargir son groupe. Le sélectionneur a voulu créer une émulation. Gagné. Certains ont saisi leur chance, d'autres se sont grillés. C'est l'jeu mon capitaine!
Les impondérables s'y sont même mis pour aider Lolo dans sa täche. Pas sûr qu'il lance Abidal dans l'axe si Kaboul ne se blesse pas.

Révélations et certitudes

La blessure de Mexes, dont Laurent Blanc avait fait la pièce maîtresse de sa défense centrale, a obligé le sélectionneur à trouver des solutions de rechange.La convocation de Kaboul en est la preuve. D'emblée, toi comme moi, on s'est dit qu'elle était toute trouvée avec le Parisien Sakho qui casse tout en championnat. Sauf que Mamadou, quand il enfile un maillot bleu, c'est plus le même mec. On croyait également Rami indéboulonnable. On s'est encore trompé. Les sirènes espagnoles lui auraient fait prendre un peu le melon, que ça nous surprendrait pas!! Quand on possède également deux des meilleurs arrières gauches du monde, faut gérer l'affaire. Ben si ça s'trouve, ça vient d'être fait. Car on a bien vu qu'avec Evra à gauche et Abidal dans l'axe, il pouvait pas nous arriver grand chose. Quand Mexes va revenir, ça peut être sympa.

Gameiro, Martin, Valbuena, ticket gagnant

On attendait tous hier soir de voir si Laurent Blanc allait titulariser d'entrée Marvin Martin après sa super prestation de lundi. Cà aurait été trop con. Le sélectionneur a pris ses responsabilité et il a bien fait. Car quand on entend tous les jours dire "on n'a pas été bon dans le dernier geste, on a raté la dernière passe, on a fait les mauvais choix, etc...", et ben le p'tit Martin, c'est tout simplement ce qu'il fait de mieux. Là il y aura un gros choix à faire pour le sélectionneur. Car si Nasri paraît incontournable, il lui reste quatre,cinq, voire six joueurs pour deux places. Suivant le dispositif qu'il adoptera. On le voit mal se passer de milieux excentrés (j'dis plus ailier, j'vais passer pour un vioque), style Ribéry, Malouda ou Valbuena! En son temps (1980-1984) Michel Hidalgo n'avait pas hésité à aligner en même temps quatre milieux offensifs. Ben tu sais comment on les surnommait ? Le carré magique!! C'est con hein ? Laurent Banc privilégiera-t-il ses joueurs par rapport à son système ? On attend de voir...

Benzema sans concurrence

Bon c'est vrai que Kevin Gameiro a marqué des points. Devant, c'est toujours particulier. Si tu plantes pas, ça l'fait pas. Kévin il plante. Benzema aussi, même si son registre est plus élargi. Pour l'instant, le Madrilène reste loin devant, dans un schéma à une pointe. Avec deux, on peut les associer. Par contre, aujourd'hui, on se dit que pour Hoarau ça va être très très compliqué. Le Parisien a intérêt à retrouver très vite son niveau s'il veut conserver une once de chance de postuler la prochaine fois...