Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


9-1


Certains ont cru naïvement (moi le premier) que Tottenham ou le Chakhtar Donetsk pouvaient contrarier, voire perturber ces deux monstres que sont le Barça et le Real de Madrid. Pas du tout. Je précise en amont que contrairement à moult équipes de dimension continentale, ces deux possèdent en leur sein des joueurs nés au pays. Pas le cas de tout le monde loin s’en faut.


Le Real on l’a déjà dit a collé une fessée aux Anglais. Hier le Barça a juste rappelé qui commandait. Bon c’est vrai, avec un peu de réussite les Ukraino-brésiliens auraient dû repartir avec un ou deux buts de plus en leur faveur. Mais la marque des champions est justement d’avoir en plus d’un talent immense, ce petit coup de réussite supplémentaire. On a vu le résultat.



On ne peut pas passer sous silence l’énorme performance du Barcelonais Daniel Alves.

Dans la droite lignée des arrières droits brésiliens (Carlos Alberto, Leandro, Josimar, Cafu…), il régale les yeux et donne envie aux enfants de jouer défenseur. Génial !!

Dans le duel anglo-british, MU a maîtrisé son sujet de bout en bout.

Pas une grosse surprise non plus. Ce qui est le plus rigolo, c’est de voir comment s’éclatent les « Papys flingueurs » de Manchester. A 37 printemps, Ryan Giggs a mis le feu sur son côté, comme d’habitude depuis 20 ans j’ai envie de dire. Dans la cage, le quadra Edwin Van der Sar a démontré à la planète entière que le poids des ans n’avait aucune influence sur ses performances !
On va tous pleurer en fin de saison quand il va tirer sa révérence…

Bruno Ahime