Foutebol
Foutebol
Le foot qui s'amuse à réfléchir


11 de la phase de poule de l'Euro - TLMSFC



Vous retrouvez dans cette section les compos imaginées par notre équipe de rédaction.
Au menu cette fois, l’équipe des jouejurs ayant le plus brillés avec leur sélection lors de ce premier tour de l'Euro.
Sans transition, la voici, suivie d’argumentations :




Nous avons décidé de conserver la formation de la compo du 11 précédent, après une nette victoire 6-1 face à nos adversaires de cette ligue endianlée (le Stade Malherbes de Caen).
Voici donc la compo commentée.

Au gardien, le choix a été difficile. Cependant San Iker Casillas a été le gardien le plus plébicité lors des phases de poules, multipliant les arrêts sur sa ligne.
Il convient toutefois de noter, que la plupart des tirs étaient sur lui.

Pour la défense maintenant, le choix nous est apparu évident. Avec un Allemand (qui n'est pas Lahm pour changer un peu), un portuguais qui contrôle son aggressivité, un anglais qui ne couche plus avec les femmes de ses coéquipiers et un italien qui est toujours solide défenseivement, voici l'équipe du TLMSFC bien armée défensivement.
En résumé, J.Boateng en 2, Terry en 5 (capitaine), Pepe en 4 et Chiellini en 3 : ca tient la route.

L'Euro étant une compétition importante, nous avons décidé de consolider un peu plus notre défense, d'où la présence de De Rossi en chien fou, ratisseur de ballons et surtout relanceur.

Pour organiser le jeu, là aussi, pas de surprise. Le choix d'Andrea Pirlo semble naturel tant il rayonne en ce début d'Euro (pour prendre la place de Xavi, il en faut).
Et que dire de son sublime coup-franc.

Pour les ailiers, le choix a été plus compliqué.
A droite, on a choisi Menez, pour apporter une touche française à cette compo, mais on aurait pu (du?) mettre Nani, qui a été étincellant.
En parlant d'étincellant, on ne présente plus Mesut Özil.

Ce dernier fait un malheur en sélection allemande, grâce à son entente avec Mario Gomez, déja buteur à 3 reprises (alors qu'il n'a touché le ballon que 28 secondes depuis le début de l'Euro).
Puis, on voulait avoir une attaque de Super Mario, sans super Mario (Balotelli).
D'où la présence de Mandzukic, auteur de 2 buts déja.

Nous voila suffisamment armé pour la suite de la compétition...

Bastien Michel