Foutebol
Foutebol


Qatargate : "La FIFA est une organisation criminelle" par Andrew Jennings


Andrew Jennings est l'auteur de l'ouvrage polémique "Carton rouge", publié en 2006, et d'un site militant dénonçant les dérives de la finance dans le sport. Après les remous suscités par le dossier publié chez nos amis de France Football sur l'attribution du Mondial 2022 au Qatar, il dresse un réquisitoire féroce contre la FIFA dans un entretien accordé au Monde. Extraits.


Le Qatar figure actuellement sur le banc des accusés. L'émirat du Golfe ne s'est-il pas seulement inscrit dans une triste lignée ?

- "Ce qui s'est passé avec le Qatar n'a rien de surprenant. Grâce au travail de la presse allemande, il est de notoriété publique que la Coupe du monde en Allemagne en 2006 avait été achetée en 2000 par Leo Kirch [grand entrepreneur allemand détenteur de colossaux contrats de droits télévisés sportifs]. En 2002, au Japon et en Corée du Sud, cela avait été aussi le cas. Concernant la France en 1998, je n'ai aucune idée puisque je n'ai vraiment aucune information. Des suspicions existent donc pour les Mondiaux 2018 et 2022 en Russie et au Qatar. La délégation anglaise [l'Angleterre était candidate à l'organisation du Mondial 2018] avait dénoncé ces irrégularités. C'est absurde : il ne fallait pas faire acte de candidature, puisque, en refusant de payer des pots-de-vin, la défaite était inévitable."



Le Qatar n'est donc pas plus coupable que les autres ?

- "Un pot-de-vin est un pot-de-vin. La puissance d'un pays n'a rien à voir. C'est le fonctionnement même de la FIFA qui est en cause. La moitié de ceux qui dirigent l'instance est corrompue et l'autre ne dit rien car elle bénéficie des largesses de son président, Joseph Blatter."



La FIFA est-elle différente d'autres grandes organisations sportives telles que l'UEFA et le CIO ?

- "Oui, il y a une différence. Globalement, l'UEFA est plus propre que la FIFA. Il y a beaucoup plus de contre-pouvoirs, d'observateurs en Europe. Il est plus ardu d'être un criminel à cette échelle, et en Europe par rapport à l'Asie, l'Amérique du Sud ou l'Afrique. Il serait souhaitable que l'instance européenne ait le courage de témoigner contre la FIFA. En ce qui concerne le CIO, il y a également des dénégations quant aux soupçons qui existent aussi sur la vente de billets, comme à Londres en 2012. L'omerta existe mais je ne pense pas que l'ampleur des problèmes soit de nature à qualifier le CIO d'organisation criminelle."



Biographie Andrew Jennings

Journaliste d'investigation, Andrew Jennings a d'abord travaillé à la fin des années 1960 pour le Sunday Times et autres journaux anglais, avant de décrocher un poste à la BBC. Quand la chaîne refuse, en 1986, de diffuser son documentaire sur la corruption à Scotland Yard, il décide de transformer ce dernier en ouvrage et le publie sous le titre 'Scotland' s Yard Cocaine Connection'. Après la publication du livre, son film est finalement projeté sur les ondes. Il se spécialise ensuite dans le domaine des dessous du sport. Notamment auteur d'une enquête fouillée sur les travers du CIO - Comité olympique international - il publie en 2006 'Carton rouge : les dessous troublants de la FIFA', livre choc qui suscite la colère de la Fédération internationale de football et de son président. Habitué des scandales et autres troubles affaires, Andrew Jennings n'hésite pas à provoquer la polémique.
Source : Evene.fr
Source + intégralité de l'interview : http://www.lemonde.fr/

Posté par Foutebol Team le Jeudi 31 Janvier 2013
Nombre de vues : 831