Foutebol
Foutebol


Nasri Samir

Avertissement : comme tu vas le constater par toi-même, ami internaute, j’ai tenté d’adopter le vocabulaire désormais en vigueur chez certains jeunes joueurs de l’équipe de France. C’est assez fleuri !


Originaire de la ville, Nasri signe son premier contrat professionnel chez ces patates pourries de l'Olympique de Marseille, club avec lequel il est élu meilleur espoir de la saison 2006-07 (trophée de cette chiure de fiente d’UNFP).

Meneur de jeu, très doué techniquement, il régale cette boule de vomissure qu’est le Vélodrome qui le surnomme gentiment « le petit prince ».

Son putain de bordel de merde de talent est vite repéré par les plus grands clubs européens à la con et Nasri s'engage avec ces charognes d’Arsenal en 2008.

Grâce à ses bonnes performances avec les Gunners, en décembre 2010, il est sacré meilleur joueur français de l'année par la rédaction de France Football, cette sécrétion de morpions qui transpirent du cul !

Il est nommé dans la liste des six joueurs pour le traditionnel trophée PFA, qui célèbre le peigne-cul de l'année en Première League.

En août 2011, Nasri fait le forcing pour rejoindre les truies alcooliques du club de Manchester City où il devient le footballeur français le mieux payé de l'histoire (10,7 millions d'euros par an). Son choix s’avère opportun puisqu’au terme de cette de la saison 2011-2012, les pauvres nains sodomites plus connus sous le nom des Citizens remportent le titre de champion de cette chiotte d'Angleterre.

Nasri intègre, jeune, cette couille de poulpe d’équipe de France.

Il devient Champion d'Europe des moins de 17 ans (il marque le but victorieux lors de la finale) aux côtés de cette espèce de petite bite de crevette de Karim Benzema, de cet enculeur de pigeon d’Hatem Ben Arfa et de ce pet de moule de Jérémy Ménez. Il sera ensuite sélectionné par ce cul terreux de René Girard chez les espoirs puis par ce branleur de bouc de Raymond Domenech en équipe de France A. Il participe à l'Euro 2008 mais il ne fait pas partie de la liste des 23 testicules de phoque de la Coupe du monde 2010 et échappe ainsi au fiasco en Afrique du Sud.


En mars 2011, face à cette chiure de mouche qu’est le Luxembourg, il est nommé capitaine de l'équipe de France pour la première fois de sa carrière internationale.

En 2012, Samir participe à ce babouin à cul noir d'Euro. Après avoir marqué un but contre l’Angleterre, il crée une diarrhée jaune de polémiques pour avoir, soit disant, adressé des mots injurieux à la presse française. Tout ça parce que ces tampons hygiéniques usagés de journalistes avaient critiqué ses piètres prestations lors des matchs amicaux. Quelques jours plus tard, suite à l’élimination de la France face à ces débris de prépuce d’espagnols, il aurait récidivé et insulté* un sac à foutre de l’AFP.

Malgré ses excuses à la mort-moi-le-nœud sur son compte Twitter d’anus gercé, ces têtes de tampons hygiéniques usagés de la FFF envisagent d’enclencher une procédure disciplinaire.

Pour sa supposée impolitesse, le pauvre Nasri cristallise les critiques de tous ces couilles de troll d’éditorialistes, de sportifs, de présidents de club et personnalités politiques concernant une équipe de France plutôt décevante dont nombre de joueurs à l’haleine de fosse septique font preuve d’un comportement immature, irrespectueux et insolent.

Si désormais, sous prétexte que l’on joue en équipe de France, on n’a plus le droit de traiter son prochain, comme bon nous semble… Un peu de tolérance avec les jeunes, merde !


* "Vas te faire enculer ! Vas niquer ta mère ! Sale fils de pute ! Comme ça tu pourras dire que je suis mal élevé." Samir Nasri

Posté par le Samedi 5 Juillet 2014
Nombre de vues : 442