Foutebol
Foutebol


Loïc Rémy, un Gone chez les Minots

Formé à Lyon, Loïc Rémy est devenu le chouchou de l’Olympique de Marseille. Passé par Lens et Nice, il exploite depuis maintenant 3 saisons pleinement son potentiel. Dimanche, il sera l’atout numéro 1 de l’OM qui accueille son grand rival olympien.


Loïc Rémy - Foutebol Commons
Loïc Rémy - Foutebol Commons
Un Gone qui flambe à Marseille.
Jean-Michel Aulas doit s’en mordre les doigts. Bradé à l’OGC Nice pour faire venir Ederson, Loïc Rémy mène aujourd’hui l’attaque de l’OM. Il accueillera son club formateur ce dimanche au Vélodrome, avant un nouveau duel en finale de la Coupe de la Ligue, au stade de France cette fois-ci. C’est d’ailleurs lors d’une finale de cette même compétition que tout a commencé pour Loïc Rémy. Prêté à Lens lors de la saison 2007-2008, il échoue dans sa tentative d’aider le club à se maintenir en Ligue 1. Mais un autre échec va le marquer, celui en finale contre le PSG. Si ce match est resté dans les mémoires pour la banderole stupide des supporters parisiens, elle laissera un goût encore plus amer au joueur. Blessé en début de match, il est obligé de sortir et ne pourra qu’assister du banc de touche à la défaite de ses coéquipiers.


De retour à l’OL après ce revers, Jean-Michel Aulas choisit de le vendre à Nice.
Aujourd’hui encore le président de l’Olympique Lyonnais rejette la faute sur l’agent du joueur. « i[À l’époque nous avions Sydney Govou qui était international. […] Loïc n’avait que peu de temps de jeu. Mais ils avaient surtout tous les deux le même agent et pour prolonger Sydney, cet agent nous a demandé de laisser partir Loïc ]i» /explique JMA interviewé par La Marseillaise. Mais il exprime aussi ses regrets quand il voit ce qu’est devenu le joueur. La question n’avait, à l’époque, été qu’à moitié soulevée. Issu du centre de formation en même temps que Karim Benzema et Hatem Ben Arfa, il vivait dans l’ombre de ses deux coéquipiers. Mais en le vendant à Nice, JMA avait tout de même posé une option pour faire revenir le joueur. L’OL pouvait s’aligner sur toute offre et avait la priorité pour ramener Loïc Rémy au bercail.


Mais face aux 15,5 millions d’euros déboursés par Didier Deschamps et aux choix de Claude Puel, Lyon laisse filer son Gone chez les Minots.
Rémy sort de deux belles saisons à Nice avec 25 buts marqués en 66 matchs de championnat disputés. Lors de son arrivée à Marseille certains doutent de sa capacité à s’imposer. Pas le joueur qui va même en profiter pour s’installer en équipe de France. En club et en sélection il est tantôt positionné à droite, tantôt dans l’axe. En EDF, sa position dépend le plus souvent de la présence de Benzema. A Marseille ce sont les changements tactiques de Didier Deschamps qui le font évoluer en pointe du 4-4-2 ou sur l’aile du 4-3-3 olympien. Il termine tout de même sa première saison à 15 buts et est adopté par le Vélodrome. A côté de l’inefficacité chronique de Gignac et Brandao, l’OM a trouvé le successeur de Mamadou Niang. Epaulé par les frères Ayew et avec Valbuena en soutien il pourraient désormais former à eux quatre une attaque redoutable. Mais ils ne sont que rarement alignés ensemble.


Toute la première partie de la saison 2011-2012, Deschamps avait choisi de mettre Valbuena au placard.
Et au moment où il l’a ressorti, les deux Ghanéens ont filé représenter leur pays à la Coupe d’Afrique des Nations. Ce dimanche, Mathieu Valbuena sera suspendu. Il a pris un carton rouge contre Nice mercredi. Loïc Rémy sera donc seul à la pointe de l’attaque marseillaise. Cela dit, il pourra toujours compter sur Brandao. Peut-être par pour mettre les buts mais au moins pour faire un pressing suffisant pour faire exploser Cris. Si Rémy ne l’a pas déjà enrhumé sur une accélération. Mais pour le reste de la saison et surtout pour la finale de la Coupe de la Ligue du 14 avril, Didier Deschamps serait bien inspiré de tenter l’association des 4 fantastiques.


Loïc Remy - Foutebol Commons
Loïc Remy - Foutebol Commons

Posté par le Samedi 4 Février 2012
Nombre de vues : 1054