Foutebol
Foutebol


Les vacances au bord de la mer

Le foot, les potes, la plage… La vie quoi.
La toile de tente est dressée au fond du camping, loin des sanitaires parce que ça pue, juste à côté d’une famille de Hollandais.


On peut se lâcher, de toute manière, ils ne comprennent pas le français.
La fille est trop jeune et puis elle n’est pas jolie, comment elle s’appelle déjà ?... On ne sait plus.
On joue dans la même équipe, les U17, et ce sont nos premières vacances ensemble, la première fois que l’on part sans nos parents, c’est trop cool.

Il faudra penser à faire une lessive un jour, le tee shirt commence à être crade. On a faim, il reste des chips mais bon, on mangera mieux ce soir.
C’t’aprèm’, y’a foot sur la plage, un tournoi organisé par le club des mouettes. On ne peut pas perdre, on est en nationaux.
Qu’est ce qu’on gagne déjà ?... Une entrée à L'Hacienda ?...
Trop bon putain !
50 euros d’économisé et puis il paraît que Manon y va avec ses copines samedi soir. Manon, elle est de Paris et elle déchire. Sa copine est moins bien mais elle a des gros seins, tu l’as vu sur la plage hier, la vache, une espèce de paire de miches !
Farid tempère l’enthousiasme. Il paraît qu’il y a aussi des mecs du centre de formation de Rennes qui jouent le tournoi. Comment ils se la pètent !

On n’a pas à avoir peur, un tournoi à 3, c’est pas comme un match à 11, et puis c’est dans le sable.
Le petit devant, il est super fort, mais derrière, les autres, ils sont prenables.
On tente une tactique qui tiendra à peine une minute : deux derrière et un devant, c’est comme ça qu’il faut jouer. Et si tu montes, il faut que tu reviennes tout de suite par contre.
C’est des mi temps de combien déjà ?...
Deux fois 6’.
Çà va, mais il faut marquer tout de suite, comme ça, après, on est tranquilles, en plus, t’as vu les buts, ils sont tout petits.

Le ballon est dégonflé, on a une pompe mais on n’a pas l’aiguille.
On essaye quand même de le gonfler mais ça ne marche pas. De toute manière, sans aiguille, ça ne marche jamais. Et puis, un ballon dégonflé, dans le sable mou, c’est moins grave et puis ça fait moins mal aux pieds.
On tente un dernier jonglage… Non ça ira.
Et puis le club des mouettes, ils doivent bien en avoir des ballons.
Ouais mais c’est des ballons en plastique, ça vole.
Non, on prendra le nôtre.
A quelle heure ils ont dit qu’il était le tournoi ?...
15h je crois…
On n’a qu’à y aller maintenant, comme ça, on s’échauffera.

Il faut fermer la tente, on ne sait jamais et on prend un sac à dos pour mettre les portables dedans.
Au fait ? C’est qui qui joue devant ?
Etienne, okay et si ça ne marche pas, à la mi temps, on change.
De toute manière, on va les déchirer !
Tu sais combien y’a d’équipes ?...
12 je crois…
Ouais, ils vont faire des quarts de finale, demi finale et finale, c’est comme ça qu’ils font tout le temps.
Y’a même une consolante…
Mais nous, la consolante, on la joue pas… Sauf si on tombe sur Rennes au premier tour.
Putain, ce serait pas d’cul quand même mais ça peut arriver.
Et si on perd en finale, on a quoi ?...
Rien je crois…
Ah ouais, faut gagner alors !

Posté par le Jeudi 28 Juillet 2011
Nombre de vues : 673