Foutebol
Foutebol


Les notes des notes de France Roumanie :


2/10 : David Ginola : Cruel de tirer sur une ambulance et ravi de le savoir en bonne santé. Mais dieu que sa première sur M6 fut compliquée, voire catastrophique. On attend mieux de ce jeune animateur qui, plutôt que d’éculer les poncifs, devrait retrouver cette folie qui le rendait insaisissable sur les terrains.

3/10 - Pierre Menes : Début d’Euro compliqué pour le sniper de Canal. On l’attendait sur Patrice Evra, il n’a pas déçu, mais que dire des ses injonctions sur le non jeu de l’Equipe de France. Quand il faut être là, il n’est pas là.

4/10 – Didier Roustan : Le vieux baboos du foot a perdu une partie de ses neurones. Soit la ganja, soit l’alcool, mais il devra se reprendre car ses commentaires ne sont plus lisibles. Depuis quand Didier Deschamps ne comprends plus rien au foot.

4/10 : Sébastien Tarrago : Il y a chez ce garçon de la suffisance qui confine à de la prétention. Certes, ses analyses sont souvent justes, mais que de tristesse alors que le jeu demande non seulement des fautes, mais de la passion surtout.

6/10 : Pascal Praud : On l’a connu prétentieux voire méprisant au fait de sa gloire sur une grande chaine. TF1 sans la citer. Et depuis que l’étoile Praud s’est quelque peu étiolée, son passage sur les petites chaines lui a fait le plus grand bien. On aime ses interventions sur le Point.fr. Du coup, il devient plus juste, conciliant. Une valeur sûre, à revoir, sans aucun doute.

7/10 : Vincent Duluc : La valeur sûre de l’Euro. Chez lui, pas de folie, mais toujours le point de vue juste, qui semble de surcroit être validé par les infos « off ». On a besoin de ce genre de positionnement tranquille. Un Euro se gagne aussi grâce à ça. On ne va pas s’en plaindre.


Posté par le Dimanche 12 Juin 2016
Nombre de vues : 67