Foutebol
Foutebol


Le puits du foot

Mais ils sont Oùùùùùù ? Mais ils sont Oùùùùùù ?
Mais ils sont Oùùùùù les Limousins !!!!!!


Flickr - CC - Montage photo - foutebol
Flickr - CC - Montage photo - foutebol
Ressors la jolie mappemonde de ton grenier, celle qui te faisait passer pour un élève sérieux en 3ème quand tu la posais fièrement sur le coin de ton bureau puis souffle la poussière qui s’est alanguie sur la surface et regarde…
Tu ne vois rien ?...
Toutes les régions de France sont représentées dans le football, du nord à l’ouest et du sud à l’est, toutes, sauf une : la région Limousin.


Qu’est ce que c’est que cette histoire ?

Et quand je vous parle de la région Limousin, je suis gentil car je pourrais vous rajouter Montluçon, Angoulême, Brive, Périgueux, toutes ces villes alentour qui sonnent creux le ballon rond.
Pas un club de foot digne de ce nom ! Rien ! Le puits du foot !


Mais ils font quoi de leur journée alors les enfants ?

J’aime les curiosités et celle-ci en est une. Pourquoi une région toute entière est-elle à ce point panchot ?
(Je ne connais pas le contraire de manchot pour les pieds)
1600 naissances par an sur la seule ville de Limoges (c’est génial internet) et même pas un club en National !
Peut-être qu’ils n’ont pas la télé…
12 juillet 1998, peut-être qu’ils regardaient Intervilles sur France 3 Poitou-Charentes.
Bon d’accord, ils ont eu le basket à une certaine époque mais c’est fini et ne me dites pas que tous les petits Limougeauds mesurent 1m90 à la naissance.
En plus, on joue à 5 au basket ce qui nous fait 1595 footballeurs potentiels par an !
Non, y’a un truc mais alors quoi ?

Peut-être qu’ils n’ont pas de stade ?

Peut-être qu’ils sont trop brillants en étude et qu’à la récré, ils préfèrent réviser. Imagine une cour de collège avec tous les lycéens déambulant sans mot dire, un livre de latin à la main.
Ou alors ils sont chauds comme la braise. Dès qu’ils ont un moment de libre, ils draguent à tout va. Le mercredi, drague, le samedi, drague et le dimanche… repos… ou drague.
Pas le temps de jouer au foot, la meuf la meuf la meuf, il n’y a que ça qui compte !
Ou alors, ils sont tous altermondialistes dès l’âge de 10 ans. Pas question d’entendre parler de ce sport dont les arcanes capitalistes touchent à l’indécence alors que tant de gens souffrent sur terre.

Hé ho, je cherche ! Il doit bien y avoir une raison…



Ou alors, ils sont nuls.

Ils font comme tous les gamins de la planète, ils jouent au foot le mercredi et le samedi, mais ils sont nuls. Ca arrive !
Les éducateurs font le pied de grue devant les cabinets de psy, persuadés que cet échec collectif est de leur fait puis ils sombrent dans l’alcool et finissent par quitter la ville.
Je ne sais pas.

Quoiqu’il en soit, si un sociologue lit ces quelques lignes, qu’il ait la bonté de prendre un peu de son précieux temps pour me venir en aide.
Je ne tiendrai pas longtemps face à cette énigme footballistique.
A deux doigts de me pourrir mes vacances.



Posté par le Mardi 26 Juillet 2011
Nombre de vues : 529