Foutebol
Foutebol


Karim Benzema, nouveau roi de Madrid

La fin d'année, c'est l'heure des bilans, "Best Of", rétros et compagnie. Foutebol ne déroge pas à la règle en te proposant de revenir sur l'article le plus lu de l'année 2012. Il est signé William Borel - aujourd'hui sur RTL - et a été lu plus de 5 700 fois. Vachement bien.


Karim Benzema est devenu le meilleur buteur français de l’histoire du Real Madrid, devant Zinédine Zidane. Avec 52 buts en 127 matchs sous les couleurs de la Casa Blanca, il a dépassé avec un doublé face à Grenade le bilan de Zizou. Alors après Meriem, Ben Arfa, Nasri, Menez, Gourcuff, on le tient enfin le « nouveau Zidane » ?

Quand on l’a vu pour la première fois, on l’a d’ailleurs comparé à un autre grand joueur français, Thierry Henry. Buteur rapide et technique qui peut jouer à gauche et aime lancer ses mouvements depuis cette aile, il rappelait le meilleur buteur de l’Equipe de France. Mais Benzema à son propre style, sorte de mix entre Zizou et Titi.

La pépite dans le portefeuille d’Aulas

Né à Bron, formé à Lyon c’est grâce à lui que Jean-Michel Aulas arrêtera de se morfondre sur le départ de Sonny Anderson. Exit les Tony Vairelles, Peguy Luyindula, Pierre-Alain Frau. Fini les recrutements de joueurs surcotés comme Baros, Carew, ou en fin de carrière comme Elber. Même s’il garde Fred, place au jeune de la maison.

Du bon gone comme on les aime à Lyon.
Lancé par Paul le Guen, il se révèle en 2005/2006 avec Gérard Houiller. L’ancien manager des Reds va véritablement lancer la carrière de Benzema, comme il avait lancé celle de Stevie G. Il marque son premier but en Ligue des Champions – un exploit digne de ce même Steven Gerrard – contre Rosenborg.

C’était l’époque où, pour Lyon, la LDC commençait en 1/8ème de finale. L’époque des branlées contre le Real Madrid où Gérard Houiller pouvait faire tourner l’équipe lors de la dernière journée et faire entrer les jeunes.


Glasgow Lyon avec Mémé Jacquet et Grégoire Margotton.

Il explose deux ans plus tard.

Devenu titulaire, il parie avec Bernard Lacombe qu’il marquerait 15 buts au cours de la saison. Objectif atteint lors de la 23ème journée. Il finira meilleur buteur avec 20 réalisations et meilleur joueur du championnat. Une saison aussi marquée par des buts contre les Glasgow Rangers et Manchester United. Lors d’un match retour épique à Ibrox Park il marque le but du 3-0 qui qualifie Lyon pour les 1/8emes de finale de la Champion’s League. Un but au terme d’une minute de folie. Benzema manque d’abord un double face à face. Dans la continuité Jean-Claude Darcheville, à moins d’un mètre du but, tire sur la barre et Benzema crucifie les Rangers sur le contre qui suit. Il sauve les Lyonnais d’Alain Perrin d’une élimination au premier tour malgré deux défaites inaugurales.

Il confirme la saison suivante

Malgré le jeu fermé de Claude Puel qui l’excentre souvent sur le côté gauche, KBgoal marque 17 buts en championnat et 5 en Champion’s League. Il clame toute la saison son envie de jouer à 2 attaquants avec Fred et il assure vouloir rester un an de plus à Lyon. Mais une offre du Real Madrid, son club préféré, celui où son modèle – Ronaldo, le seul et l’unique – a connu certaines de ses plus belles heures, le fait changer d’avis. Contre Manchester, il se permet d’ouvrir le score sur un exploit technique individuel et une frappe qui laissera pantois Vidic, Ferdinand et Van der Sar

De la banlieue lyonnaise au centre de la capitale espagnole

« Il est parti trop jeune » diront certains tandis que d’autres pensent qu’il se grille pour la coupe du Monde en Afrique du Sud. Finalement pas de regrets sur ce dernier point. Mais l’acclimatation au Real Madrid est difficile. Le petit « Bronlieusard » ultra protégé à Lyon rejoint le surmédiatisé club Merengue. Il ne parle pas un mot d’Espagnol, n’est pas titulaire et peine à se montrer lors des bouts de match qu’il dispute. Pendant ce temps là Gonzalo Higuain s’impose et plante but sur but. L’avenir s’assombrit pour Benzema. Tout le monde craint de le voir connaître l’échec et enterrer sa carrière comme tant d’autres Français qui se sont brûlé les ailes en partant à l’étranger. Il n’en faut pas plus pour relancer toutes les rumeurs de transfert. Alex Ferguson l’appréciait quand il était à Lyon ? Il va signer à Manchester United. Il est Français, buteur et peut jouer côté gauche ? Il va signer à Arsenal. Il vaut cher ? Il va signer à Chelsea. Tout y est passé pendant sa première saison et surtout sa première intersaison au Real.




L’influence de José Mourinho et Laurent Blanc

Le joueur reste discret. Il baisse la tête, travaille, puis voit arriver José Mourinho et Laurent Blanc. Adieu les prises de têtes, les entrées en traînant les pieds que ce soit à Madrid ou avec Domenech en Equipe de France. Laurent Blanc compte sur lui et le lui fait savoir. Mourinho pareil. Mais avec les deux il devra faire des efforts. Comprendre, « se la fermer, se contenter du temps de jeu qu’il a et se bouger pour le mettre à profit ». Le changement est flagrant. Benzema s’ouvre à ses partenaires et même un peu aux médias. S’il reste un grand timide, il devient un peu moins introverti. Sur le terrain, il rechigne moins à faire des efforts. Au Real, la star c’est Cristiano Ronaldo et l’équipe joue pour lui, y compris Benzema. Il s’y plie puis profite des blessures et d’une certaine méforme de Gonzalo Higuain pour s’imposer. Il finit sa seconde saison à 30 buts marqués toutes compétitions confondues. Chez les Bleus il est constamment titulaire car considéré par Laurent Blanc comme l’un des seuls joueurs incontournables de l’équipe.


Cette saison sous le maillot de la Casa Blanca, il alterne – quand ils ne jouent pas ensemble – avec le Franco-Argentin. Mais c’est lui qui est titulaire dans les gros matchs. En deux clasicos, il marque une fois en championnat et fait une passe décisive pour CR7 en coupe du Roi. Même si le Barça s’impose les deux fois, Benzema fait forte impression. S’il continue sur cette voie, on ne le comparera plus à Thierry Henry, Zinédine Zidane ou n’importe quel autre joueur. Ce seront les jeunes joueurs que l’on comparera à Benzema.


Posté par le Mercredi 20 Novembre 2013
Nombre de vues : 6914

Nouveau commentaire :